Accueil > Renoise > The Alliance Squadron

The Alliance Squadron

30/09/2011

On va continuer aujourd’hui dans le registre de la démonstration technique.

La derniere fois, « PlanC » vous a montré un astucieux usage d’une technique de synthèse sonore, ne nécessitant aucun sample, et me permettant de produire un drumkit honorable dans des pistes auxiliaires. Je ne vous avais d’ailleurs pas annoncé que PlanC avait avec brio remporté l’opus #20 du Dead Dog Renoise Competition. J’ai donc eu l’immense privilège de définir le prochain défi. Et, histoire de me mettre moi-même la barre un peu haut, j’ai songé à un défi consistant à programmer une musique pour « space opéra », avec si possible quelques effets. Le problème : une semaine passe vite, mais après tout, si ce n’était pas difficile, ça ne serait pas non plus très stimulant. Après quelques heures par soir à suer sur le concept et toute une après midi à cravacher en tracking sur Renoise, j’ai fini par pondre in extremis ça :

Pour info, j’ai du grapiller beaucoup d’instruments virtuels pour arriver à produire la dramatisation finale, qui fait très Hollywood. Le package est assez lourd, pour une fois, ça change nettement des modules minimalistes, et pour cause, tous les instruments sont grappillés en 32bits stéréo. Je me suis, pour l’occasion, ouvert un compte megaupload, afin d’y stocker en ligne mes éventuels « gros » modules .xrns (dont celui-ci) et faciliter leur partage. Si vous souhaitez jeter un coup d’oeil dans le cambouis de la compo, c’est sur le lien megaupload par ici ou* sur mon espace public dropbox par là.

La création de ce module répond au visionnage récent de BSG (BattleStar Galactica), lequel suivait du reste le visionnage hivernal en home video de SGU (Stargate Universe – saison 1). Suite à ça, j’ai eu en arrière-plan dans mon cerveau la volonté de produire une forme d’immersion spatiale, mais sans trop savoir dans quel contexte je pourrais me mobiliser sur ce thème. A l’origine la piste devait être bien plus longue. J’avais en effet prévu d’y ajouter des dialogues, dont ceux de deux pilotes de chasse humains, enrobés de blips de cockpits. J’avais aussi prévu d’émailler la partie « marche impériale » de voix assez robotiques que j’avais nommées biozods. Mais le morceau tirait sur les 9 minutes et les parties parlées bien qu’immersives, manquent d’intérêt littéraire et musical… vu l’aspect grotesque de certains dialogues, et vu que le final tirait vers quelque chose d’assez dramatique ou émotionnel, j’ai raboté la piste, pour y éliminer tout ce qui gênait, créait des temps morts, et enfin, pour ne garder que quelques effets utiles (bruits de réacteurs de moteurs d’avions de chasse, drones de l’espace, et blips cosmiques).

Merci pour votre écoute, et @ bientôt !
Maxime

* Suite aux récents événements impliquant le site megaupload dans la guerre du/contre le piratage, mon compte dédié (et donc le lien où the alliance squadron est  stocké) reste inaccessible. Merci le FBI, d’avoir fait cesser l’activité des méchants violeurs de copyright, en coupant la branche malade, l’arbre, et toute la forêt autour.

%d blogueurs aiment cette page :