Accueil > VFX > Je tape l’incruste

Je tape l’incruste

18/04/2012

J’ai quand même une ambition, celle de casser la frontière virtuel/réel dans l’expérience visuelle.

Mais il me faut pour ça, maitriser les outils de compositing vidéo et 3D au point de fusionner prises de vues réelles et virtuelles, à savoir, insérer des personnages réels dans des environnements virtuels, ou insérer des personnages virtuels dans des environnements réels, ou encore, créer des personnages virtuels réalistes ou enfin des personnages réels qui ont quelque chose de virtuel. Une étape clé dans la chose est la technique connue de l’écran bleu, utilisée à l’origine dans des films hollywoodiens super connus, comme Star Wars, par exemple. Mais au lieu de me filmer sur un fond bleu ou vert, pourquoi ne pas rendre un personnage virtuel directement sur fond bleu ? Alors on y va.

Voici iJulie, c’est un personnage virtuel issu de la librairie d’avatars par défaut du logiciel. Pour la tête, j’ai pris une source d’inspiration au hasard, la photo d’une collègue de bureau photogénique, issue de ma liste d’amis facebook, mais j’ai quand même largement modifié cette tête de départ, (cheveux, arrondi du visage, position de la bouche, chair sur les os, et expressivité faciale) au point qu’on ne reconnaisse plus vraiment le modèle d’origine.

cloud corner (téléchargement)

Mon idée est de la faire asseoir sur le fauteuil de mon piano. Mais pour cela, il faut effectivement filmer le fauteuil de mon piano, ce que j’ai effectivement fait avec mon Camescope JVC, mais sans le poser hélas sur un pied ou stabiliser l’image.

Bien des logiciels de montage permettent le chroma key, à savoir superposer une image avec un fond bleu sur une image de fond statique. Mais pour superposer une image avec un fond bleu sur un background mobile, c’est plus compliqué, il faut passer par la case appelée « tracking« . Le tracking, c’est une analyse des déplacements de l’image, par rapport à un point de référence, et ce, image par image. Par exemple, on lance un tracking pour savoir pour chaque image de combien de pixels l’image se déclare sur l’axe des x et l’axe des y. Cette analyse est un peu longue mais elle permet par la suite de faire que l’image avec un fond bleu bouge elle-aussi exactement comme l’image de fond, et donc que l’incrustation soit plus réaliste. J’ai donc utilisé le logiciel Hitfilm pour faire du tracking du fond avec mon piano, puis placé par dessus mon avatar. Exemple :

téléchargement cloudcorner

Premier petit problème : l’ombre sous les pieds. Comment faire ? Je saurais en faire une sur le mur derrière, mais comment en produire une seconde ? Pour l’instant, je ne vois pas. La solution serait de couper le plan à la hauteur des genoux, mais franchement je n’aime pas trop. Petit problème numéro deux, il doit y avoir de subtils mouvements de la caméra d’avant en arrière, de subtiles rotations de l’angle, et le tracking n’est in fine pas parfait, le modèle finit par se décaler sans savoir retrouver sa position initiale sur sa chaise… en effet « tracker’ un fond sur l’axe X et Y est parfait si je n’avance ni ne recule ni ne pivote, mais lorsque ça se produit quand même, il faut aussi tracker sur l’axe Z et aussi déterminer si une « rotation » du point observé se produit, pour demander au calque de suivre aussi cette profondeur et cette rotation, si subtile soit-elle. Je me promets donc, pour améliorer la suite, de toujours tracker en 3D et pas en 2D, vu le temps que ça prend ça sera déjà ça de gagné.

Merci pour votre lecture, et à bientôt !

Maxime

Catégories :VFX Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :