Accueil > DIY, My Life > MakerBot Replicator 2 – Dernière chance

MakerBot Replicator 2 – Dernière chance

03/08/2013

Donc dans cette vidéo qui fait suite aux deux précédentes, je remplace (1) le système d’extrusion à pression statique par un système d’extrusion à pression dynamique et (2) je remplace tout le bas de la tête (buse, thermocouple, etc…) par du neuf envoyé directement par MBI (MakerBot Industries). Dans l’opération je nique un peu le câble du ventilo supérieure, donc je le re-soude, mais bon. Pas sorcier.

J’effectue un dernier test, avec deux options en tête (1) ça marche et je garde cette imprimante (2) ça ne marche pas et je ne cherche plus à comprendre ni à réparer ni rien, je leur renvoie ce « produit » bien merdique, peu importe ce que ça me coute en frais de ré-expédition en leur demandant fissa tout le remboursement, et de la machine, et des frais annexes.

Comme vous pourrez le constater, MBI a de la chance, en effet, ça marche (enfin) comme ça aurait du marcher au sortir de la boite, sans mini blobs, sans anomalies, sans bourrages, sans ratages.

Je n’ai – je vous le confie – pas réglé bien entendu tous mes problèmes avec l’impression 3d, car en effet, j’ai malheureusement encore des soucis cette fois-ci logiciels, avec ce que MBI conseille en terme de softwares de « modélisation 3d ». Mais à la limite, les difficultés logicielles sont moins graves que les difficultés matérielles, dans la mesure où un logiciel ça se débogue et où il existe probablement bien des alternatives viables à cette pléthore de logiciels merdiques mis en avant par MBI dans leur FAQ. Ont-ils au moins essayé de se mettre à la place des bricoleurs, avec ces softs qu’ils mettent en avant,… et ont-ils au moins eu la présence d’esprit de se demander dans quelles conditions les fichiers de sortie 3D produits par ces logiciels de modélisation sont « digestes » par MakerWare ? Je suis en train d’effectuer un tour d’horizon des solutions gratuites et fiables, pour rendre « 3D print compatibles » les fichiers STL pondus éventuellement par les programmes de modélisation 3D. Mais force est de constater que de toutes façon, la meilleure façon de pondre des fichiers compatibles et des modélisations qui marchent, c’est déjà de considérer que les choix logiciels de MBI valent bien leurs choix conceptuels initiaux, et que la FAQ a été probablement rédigée par les mêmes « cerveaux » qui sont à l’origine de l’extruder première mouture. Donc cette vidéo amènera probablement à la rédaction d’un article bien senti où problèmes matériels et logiciels s’enchaînent.

Je ne peux pas, moralement, ne pas épingler MBI sur ce problème d’avoir pu vendre assez cher, une « imprimante de bureau« , qui passe en fait les trois quarts de son temps « au garage« , et ce pour maintenance et – on le voit – réparation quasi systématique. A quoi bon commercialiser « plus cher » un produit « pré-monté » si au bout du compte, c’est pour se retrouver avec des erreurs de montage, ou d’usinage, voire même, des erreurs conceptuelles (exemple : extruder), similaires à celles qu’on trouve sur une rep-rap open source pas chère à monter soi-même ?

@ bientôt !

%d blogueurs aiment cette page :