Accueil > Renoise > Ghost Love

Ghost Love

31/08/2013

Ça faisait bien deux longs mois que je n’avais rien pondu les enfants, la faute à plusieurs problèmes, d’abord de santé (gastrite chronique, toujours en cours de diagnostique!), le tout, pendant un été caniculaire dans sa première phase,  où bosser à côté d’un ventilo d’ordi relevait du supplice, donc je me suis plutôt voué à des activités de plein air, comme fabriquer un abris de jardin avec mon père, par exemple.

Mine de rien de nombreux après-midi y sont passés et le peu de temps qui me restait aura servi à cuver un repos bien mérité.

Maintenant, des jours plus tièdes se profilent à l’horizon, j’ai pu re-composer hier en partant d’une vieille « idée de base » qui végète sur mon ordi depuis… heu quatre ans ! Ça c’est de la musique congelée ! Alors j’attendais quoi je vais vous le dire, j’attendais de rebosser la mélodie principale avec des samples natifs et pas des instruments VSTis Windows, pourquoi parce que ces VSTis ne tournent pas forcément sous Mac ou Linux. Et mon projet d’album .deadline. suppose que je diffuse la musique au format .FLAC sans perte mais aussi sous format .xrns, donc pas question de m’appuyer sur du composant « externe » à Renoise. Donc à force d’attendre je ne sais quoi, j’avais carrément fini par « oublier » ce projet à l’état d’ébauche. Et donc coup de bol en faisant le ménage sur ma clé USB, en vue du programme RRF, bam, je retombe dessus, sous une forme ultra dépouillée et prototypique.

J’avais aussi besoin de trouver une ligne directrice au niveau du film d’ambiance que je me fais dans le fond de ma tête quand je compose un truc, il me vient des images, et les effets spéciaux doivent « coller » aux images si possible. L’idée d’un « amour fantôme » m’a semblé pas mauvaise, et pour l’évoquer, j’ai utilisé une technique de re-sampling du dernier pattern en mode « reverse delay », qui donne réellement un effet étrange de « remontée du temps » presque inquiétant, au début du morceau, d’autant plus que j’ai volontairement dégradé la qualité du son car franchement pour une histoire d’amour fantôme c’était trop propret comme son, ça faisait trop chipset MIDI, ça faisait disney channel, fallait du noisy et du lofi. Histoire de donner plus de retro au son, dans le corps du morceau j’ai passé le piano dans un multi-tap delay afin de le « saturer naturellement », ce qui lui donne finalement une subtile agressivité ou d’une forme d’engagement passionné. Jugez du résultat :

Comme d’habitude, si vous voulez jeter un coup d’œil au fichier source renoise, c’est toujours gratis et c’est toujours par ici.

 

%d blogueurs aiment cette page :