Archive

Archive for the ‘VFX’ Category

RCX250 – Razor Edge [ pâquerettes riding ]

20/03/2015 Commentaires fermés

Voici une petite vidéo où je teste la mise à jour de mon quadricopter RCX 250 dans mon jardin.

MAXIME

Catégories :DIY, VFX Étiquettes : , , , , ,

RCX250 – Projet

01/03/2015 Commentaires fermés

Je vous présente mon nouveau projet de drone, le précédent offert par ma sœur ne volant bien qu’à condition de lui retirer le module de vidéo constituant un surpoids.

Ce nouveau projet a le mérite de pouvoir porter une charge plus lourde sans pour autant manquer de pêche et de puissance.

Je vous rajoute en plus son baptême de l’air !

MAXIME

Catégories :DIY, VFX Étiquettes : , , ,

Modded Hubsan 107D FPV Quadcopter – Full Review

01/02/2015 Commentaires fermés

In this video I present you my « modded » version of the famous Hubsan 107D FPV quadcopter. I’ve changed the controller first (I’ve added a clover leaf antenna & replaced the 4 rechargable batteries by a 2S 7.4V Lipo battery ; the controller circuits areprotected with the help of a simple 6V – 5A UBEC device). I’ve also modified the quadcopter itself and replaced the provided dipole antenna by a clover leaf one ; I’ve replaced the Hubsan’s propellers by Walkera’s ladybird props, and I’ve also added a 120° lens on the top of the provided one that has a too narrow filed of view.

Catégories :DIY, VFX Étiquettes : , , , , , , , , ,

Chasser les ombres

01/02/2015 Commentaires fermés

J’ai complètement oublié de poster une animation que j’ai réalisé l’année dernière (oups), qui reprend la tête d’un de mes collègues (j’ai rajouté des cheveux plus longs, coupe anglo-saxonne) ; à l’époque ma Kinect n’était pas complètement grillée et j’ai pu enregistrer quelques mouvements d’introduction à peu près réalistes avec ainsi que quelques plans entre les performances de street dance qui -elles – sont effectuées par des vrais pros – :

MAX

BWgrain

Catégories :VFX Étiquettes : , , , , , ,

StabeePhone (prototype 1)

01/02/2015 Commentaires fermés

J’ai travaillé sur un système de stabilisation mécanique pour smartphone, que j’ai appelé le StabeePhone. Et je me suis servi de mon imprimante 3D pour effectuer le prototypage :

Mais bon le problème est que ce design ne permet pas une compensation suffisante du roulis, (compensation de l’oscillation issue d’un mouvement brusque). Le stabilisateur stabilise « par le haut » mais rien « en bas » ne vient compenser… Ca mérite donc encore du travail…

Catégories :DIY, VFX Étiquettes : , , ,

Nonette 3D

09/11/2014 Commentaires fermés

réalisé par : kurtz/lapiNIC

modèle : Noémie

moteur graphique : iClone 5

sci-fi ville conçue sous : CityEngine 2013

piste audio : Bullet Train – Stephen Schwartz feat. joni Fatora

Catégories :VFX

Danse avec l’Hubsan X4

23/07/2014 Commentaires fermés

J’en profite pour vous montrer une vidéo de vol à basse altitude (4 mètres de haut maxi) de mon mini drone Hubsan X4 107c, prise dans mon jardin, avec pour musique de fond les Zeta Dark Ufos.

La grande difficulté pour réaliser ce genre de vidéo, c’est que la prise de vue ne peut être réalisée que depuis une caméra capable de suivre le mouvement de l’Hubsan X4. Étant seul, j’ai du investir dans une espèce de coiffe adaptable capable de supporter une camera type GoPro et qui me permet de pointer ladite camera dans la direction de mon propre regard et multiplier les chances d’enregistrer effectivement l’Hubsan X4 107c à l’endroit où il se trouve par rapport à moi.

Merci pour le visionnage

@ plus !

MAX

 

Catégories :DIY, VFX Étiquettes : , , , , ,

Caméra volante

07/07/2014 Commentaires fermés

J’ai une meilleure caméra sur un Hubsan 107C HD que sur l’Attop YD719C. Et d’ailleurs, si le 107C coute beaucoup moins cher que le YD719C il n’en est pas moins doté d’une caméra HD embarquée d’excellente facture.

Elle a malheureusement tendance à pomper à mort sur la batterie qui donc dure 5 minutes au mieux, et j’ai bien fait de me commander des batteries de rechange.

Mais en contrepartie, la largeur du chant de vision et la netteté de l’image sont au rendez-vous. Aucun effet Jello. Bien entendu pour le prix, fallait pas non plus s’attendre à ce que la cellule cmos ait la capacité d’éviter le rolling shutter. Par-contre niveau pilotage, l’Hubsan est bien plus « nerveux », et ça se voit sur cette vidéo.

Car à force de m’entrainer pendant mes vacances sur un gros paquebot niveau réactivité, je me retrouve à effectuer des énormes tilts et roulis pour compenser des dérives que cet appareil comparable à un hors-bord dopé aux hormones somme toute considère comme mineures. On peut même d’après la notice, débrider les limites de l’appareil pour le faire voler vite et lui faire faire des acrobaties.

Parcontre, je trouve que les pales de l’Hubsan sont extrêmement fragiles. Après deux crashs, je pouvais en remplacer la moitié. J’ai du rajouter le protège rotor mais en contrepartie, il allourdit encore plus l’appareil et donc le temps de vol diminue encore plus.

Au final, en achetant les batteries additionnelles (non livrées), les piles rechargeables de la télécommande (non livrées), la carte micro sd hd (non livrée) et les pièces de rechange (en prime) j’en ai pour un prix de revient similaire au YD179C.

Le roulis est si fort que ça me fait me demander si je n’aurais pas intérêt à fabriquer un système me permettant d’adoucir la réactivité / sensibilité de la commande radio. Ne serait-ce que pour mes vidéos soient moins bizarres.

High Tech Jackass – Episode #1

06/07/2014 Commentaires fermés

J’inaugure ici un nouveau concept, sobrement intitulé : High Tech Jackass.

On connaît la série Jackass, qui présente des cascadeurs effectuant les pires conneries imaginables ; en filmant leurs gadins, l’humour est souvent au rendez-vous. Mon idée est de leur donner à cet esprit un côté high tech, geek et ou bricolage. Pour commencer, un premier épisode explosif puisqu’il s’agit de créer sous les semelles de mes baskets une mini explosion capable de me projeter en l’air sur 5 ou 6 mètres :

.

 

 

Quadcopter YD – 719C – Le test

29/06/2014 Commentaires fermés

Je vous présente mon nouveau Quadcopter YD – 719C acheté sur Amazon.fr et qui m’a été offert par ma sœur pour mon anniversaire (prix 110€ quand même) ; le quad est capable de s’auto-calibrer de lui-même, en allumant simplement la manette de commandes en laissant les contrôles et potars en position neutre ; il est de ce fait facile à stabiliser ; la caméra en 640×480 pixels située sous l’appareil enregistrer des vidéos en basse définition et le respect des couleurs dépend de la luminosité ambiante (à déconseiller la nuit pour éviter les bavures vers le rouge). Le quad est eye candy avec ses leds de couleurs multicolores, qui forment une croix animée sympa dans la pénombre ou la nuit.

Il est assez solide : je l’ai laissé tombé de plus de 50m de haut dans l’herbe du jardin, sans qu’aucun dommage sérieux ne l’affecte. Il bouge à une vitesse décente cependant une fois la vitesse acquise, c’est le ralentissement qui est difficile. Les pales et la puissance des moteurs sont trop moyennes pour gérer efficacement le quad quand ce dernier prend une vitesse juste moyenne ; la réactivité globale du quad est relativement lente à pleine vitesse. Quelque chose me fait penser que la stabilisation intégrée, ne peut pas être désactivée et limite trop la possibilité de décélérer, de casser une trajectoire, ou de breaker rapidement ; il faut dire que c’est un quad qui pèse plus de 109 grammes. C’est assez lourd et avec ce poids, il est doté d’un ensemble de moteurs un peu mous, alimentés par une seule batterie de type S1 LiPo de 3.7 – 380mA – d’habitude ce type de batterie est logée dans des mini quads de 4 pouces, et sincèrement, les dimensions du YD 719C, et le poids de son armature, méritaient quelque chose de plus puissant. Au final, verdict, ce quadcopter est fun, sympa à voir, mais je préconise vraiment de l’utiliser dans de vastes zones de terrain avec énormément d’espaces voire un gros champ à perte de vue  ; oubliez les vols surper-nerveux et les acrobaties improbables, l’appareil n’en a pas assez dans le ventre pour les assumer sans se vautrer au tournant. Donc, parfait pour apprendre le pilotage en pas à pas sur des vitesses lentes, ce gros bateau, peut faire des prises de vue stationnaires à bonne altitude sur 360°, avec l’aide d’une caméra embarquée qui fait le boulot sous réserve qu’il n’y ait pas la moindre goutte de vent. Et enfin : à moins que vous envisagiez de hacher menu vos vases, et vos bibelots sur vos étagères, oubliez le vol en intérieur.