Archive

Posts Tagged ‘Atro-city’

RIVERS OF BLOOD – EPISODE 6 – « ATRO-CITY » – PARTIE 2

28/11/2010 Commentaires fermés

Résumé de la partie n°1.

L’Amiral Romero, le Général Carmack, et le Capitaine Willits sont convoqués à un mystérieux rendez-vous avec les pontes de l’UAC. C’est le Colonel Hall, homme de terrain, qui reprend l’intercom pour guider Sarge dans le dédale du complexe.

Sarge débouche sur un bassin de rétention d’acide sx, un des constituants des « cartouches sx » nécessaires au fonctionnement des téléporteurs. Cette fois-ci, l’architecture de la zone est verticale, composée de 5 vertigineuses tours gardées par des snipers, dont une tour centrale permettant l’accès aux zones annexes du site. Sarge doit conquérir chaque tour l’une après l’autre, pour atteindre son objectif.

Souvent pris en tir croisé, il perd le contrôle de lui-même pour riposter avec succès dans une sorte de rage primitive. La prise de la tour centrale permet à Sarge l’activation d’une valve ouvrant un passage au fond du bassin de rétention. L’opération est cependant suivie d’une riposte immédiate : des hostiles munis d’occulteurs (modules d’invisibilité) surgissent de toutes parts, par surprise. Acculé, contraint à agir avec précipitation, Sarge se jette dans le bassin, sans combinaison.

Surmontant l’extrême souffrance produite par ce bain d’acide en formation, il parvient à gagner une zone basse, obscurcie, vouée au concassage de la pierre locale (verte) et habitée par d’impitoyables figures démoniaques. Il ne sort de ce piège et d’une profonde détresse qu’en puisant dans ses dernières forces pour grimper le long des structures de concassage et atteindre les plateaux supérieurs. Se procurant des lunettes de vision nocturne, il reprend confiance et se projette sur la sortie en tirant dans le tas.

Maxime

RIVERS OF BLOOD – EPISODE 6 – « ATRO-CITY » – PARTIE 1

28/11/2010 Commentaires fermés

Résumé de l’épisode précédent.

Enfin parvenu sur un toit déserté par les hostiles dans une zone de moindre activité, Sarge au repos prend la résolution d’attendre patiemment les renforts.

Le Capitaine Willits informe Sarge de la progression spatiale du « Dominion« , escorteur dernier cri produit par l’UAC (United Aerospace Corporation).

Soudain, leur liaison subspatiale est brouillée puis piratée. Un inconnu s’adresse alors directement à Sarge. Persuadé de s’adresser à un hackeur, le marine tente de le dissuader de prolonger son exploit. Mais la situation se révèle nettement plus critique lorsque le hackeur révèle sa véritable fonction : « concepteur » du complexe BW-02. Se livrant à une puissante entreprise de déstabilisation psychologique et de provocation, le pirate finit par révéler sa présence sur les lieux, et par conduire Sarge à sortir de sa cache pour le retrouver. Révélant enfin son nom et sa réelle vocation (Malcolm Betruger, Scientifique), il met fin à la communication, défiant Sarge ouvertement.

Nettoyant à main nues la moitié de la zone, Sarge songe à profiter du retard du Dominion, pour éradiquer toute forme de vie dans le complexe, dont celle de Betruger. Sarge est ensuite recontacté par le QG. Willits lui annonce que le Général Carmack et l’Amiral Romero, de retour de leur tête à tête, supervisent à nouveau son extraction. Pendant que Sarge reçoit quelques encouragements de l’Amiral, il doit lutter contre un cyber-hostile « hybride », ultra-résistant, et doté d’un bras artificiel lançant des missiles selon une cadence infernale. Il ne peut y avoir de doute sur le fait que la population du site BW-02 sert comme base pour des programmes de recherche à vocation militaire allant bien au delà des limites morales ou éthiques conventionnelles.

Alors que Sarge perd à nouveau le contact avec le QG, l’Amiral, le Général et le Capitaine quittent la scène, convoqués à un mystérieux rendez-vous avec les dirigeants de l’UAC.

Maxime