Archive

Posts Tagged ‘cool’

Invasion Biomécanique

09/11/2013 Commentaires fermés

Allez on va laisser tomber les modules à base de samples pour une fois, pour utiliser un plugin BASIQUE de chez BASIQUE. Simple : il n’a même pas d’interface définie, juste des paramètres. Résultat : un petit module de 66ko ; très minimaliste, pondu vite-fait pour la dernière sdcompo ; j’y ai participé à cause de The bellows qui a décidé d’y venir, attiré par le titre de la compo basée sur la synthèse fm.

wacko

L’unique plugin vsti autorisé : mda dx10.

Si vous connaissez ce plugin vous savez qu’on n’en tire pas grand chose de très fulgurant. Et qu’en particulier aucune percussion n’en sort nativement. J’ai contourné le problème en créant une succession de filtres et de DSPs sur chaque piste afin de « re-créer » quelques sons manquants.

Le résultat est certes audible, mais reste néanmoins très très « brut ». C’est de la sinewav et de la saw wave distordue pour la grande majorité.

Quant à l’arrangement proprement dit, j’utilise toujours mes bonnes vieilles ficelles, je travaille en slow BPM, puis je multiplie le BPM par deux, ou inversement, vous allez finir par vous y habituer ; comme j’avais pas le temps de pondre une mélodie j’ai carrément branché mon clavier MIDI M-Audio Oxygen et tapoté sur les touches un truc improvisé en temps réel et hop : vite pondu, vite rendu !

Pour écouter le morceau c’est là :

Et pour analyser le module de plus prêt : c’est [ par là ].

La piste a quand même fini 2eme de la compétition, pas mal pour une première fois. J’essaierai de peaufiner plus mon job la fois prochaine.

Merci pour votre écoute et @ bientôt !

Maxime Lorrai écoute de la musique en tâche de fond

Maxime

Eternal Exodus

03/10/2013 Commentaires fermés

Un peu comme pour le précédent morceau Ghost Love, celui-ci traine en fond sur mon disque dur depuis des lustres, sous la forme d’une boucle obsédante de tb303  un peu mélancolique, et d’un beat de ballade distordu. Le problème c’est que je ne parvenais pas à renforcer l’aspect dramatique/filmique du morceau. J’ai tenté de remédier au problème en renforçant le trait avec l’appui de strings cristallins très hollywoodiens et appuyés.

Notez que rien ne vaut une onde sinusoïdale pour la sub-basse. Vous me croirez ou pas j’ai cherché des plombes dans ma liste de 1200 VSTis un qui puisse produire un son de sub-basse aussi net et exploitable, et … rien, que dalle. Finalement, j’ai pris une simple onde de chipsound et si vous filtrez les quelques 40 premiers Hz sur le Master en sortie ça déchire.

Je voulais initialement présenter ce morceau à l’occasion du programme RRF (Radio Renoise France) mais les règles spéciales imposant l’usage d’un sample de tondeuse à gazon imbitable, j’ai fini par renoncer et publier la piste de façon indépendante.

Si vous analysez le .xrns (toujours disponible en téléchargement gratis ici), vous constaterez que certains arpèges ont été grapillés sur des plugins VSTis, en particuliers l’arpège de tb 303 (qui vient d’un preset du plugin Nexus 2, de reFX), et un arpège très éclaté (qui vient d’un preset de Rapture de Cakewalk). Ce morceau démontre si ce n’était pas encore fait que le grapilleur de plugins de renoise est une tuerie. Le son d’origine est fichtrement bien préservé, et le poids du morceau est inférieur à 30Mo ; quand on sait que Nexus 2 à lui-seul pèse plusieurs Gigas… L’ensemble de strings cristallin est lui-aussi issu de Nexus et franchement dites vous que je me suis retenu de grapiller plus au sein de ce plugin : si vous avez quelques euros de trop à claquer je vous recommande au plus haut point reFX Nexus, au son très présent, et d’excellente facture, un incontournable.

Je vous remercie pour votre écoute,

@ bientôt !

MAXIME LORRAI - Exode éternel

Maxime

Va te faire remixer

12/05/2013 Commentaires fermés

Je crois qu’on a du remixer une fois un de mes vieux modules, et j’avais trouvé ça assez gratifiant à l’époque, et je confirme que – même si je n’ai pas immédiatement compris pourquoi  le module Mindjack.xrns l’a été, l’expérience est encore intéressante à vivre.

D’où le message : allez vous faire remixer !

Ici, c’est Slow_Li, utilisateur du portail francophone http://www.refra.fr, qui s’est livré à cet exercice, très réussi, puisqu’en une demi-heure seulement, il a transformé ce morceau de drum & bass très classique dans sa forme en une espèce de glitch / expérimental qui sonne très bien. Excellente maîtrise des filtres de disto et bon résultat en sortie, pas chiant en plus, rien à redire.

Merci pour votre écoute !

@ bientôt !

Maxime

 

Poupée de son (1)

13/02/2013 1 commentaire

Je constate que, vers la fin de la trentaine : je joue encore à la poupée (lol).

Gloups ?

Gros fantasme, grosse régression.

Faut pas m’en vouloir.

Y’en a bien qui sont parfaitement sains d’esprit et qui à l’approche de la retraite : jouent encore aux petit soldats de plomb et ne s’en portent que mieux.

Aperçu du projet :‘de l’autre côté de la cité des anges’

I Wish I Stayed

03/02/2013 Commentaires fermés

Et comme promis au sein de cet article qui vous présente le projet, voici l’animation 3D.

Une bonne partie de l’animation est assez sombre, car logiquement elle se déroule au pied des buildings où la luminosité manque, mais on se rattrape sur la fin.

Certains effets de « lens flare » et « camera shake » ont été finalisés sous HitFilm bien que l’animation n’en ait pas vraiment et forcément besoin, c’est juste du fignolage.

Merci encore pour votre attention et à bientôt pour de nouveaux projets !

MAXIME LORRAI - Tête de mort

Maxime

Electronic Butterflies

24/07/2011 Commentaires fermés

Bonjour,

les tutoriels, truffés de bout de pistes et de morceaux partiels, c’est bien pour la compréhension, mais un peu de musique arrangée et achevée ça soulage et c’est bon pour l’évasion.  Vu que cela fait un certain temps que je n’ai pas daigné mettre à jour mon blog dont la section Renoise, lequel a carrément évolué d’un bond entre la version 2.6 et la version 2.7, je me fais pardonner en vous sortant mes petits papillons électroniques. Comme vous pourrez le constater, c’est surtout fait à partir d’instruments VSTi virtuels, dont la plupart sont gratuits.

MAXIME LORRAI a la banane

MAXIME

Un grand MERCI pour votre écoute !

Mon petit chalet au bord de la mer

07/12/2006 Commentaires fermés

Alors ça fait vraiment stylé, il y a un côté romantique.

J’habite dans une résidence constituée de petits chalets au bord de la mer (Holihome Angoulins) le temps de mon CDD à Sitel.

Pour vivre seul, pas besoin de plus. J’ai déjà connu cette situation. Pendant ma vie d’étudiant. Quelques mètres carrés, un petit bordel trop exigu et dans lequel je n’invite personne. Des propriétaires qu’on voit une fois par mois.  Le jour, on se fait un peu chier à bosser sans trop savoir où ça va nous mener demain ; et on rentre le soir, dans un endroit vide qu’on remplit, avec de la musique à fond, avec de la radio, avec le ronron des infos, de la télé. J’ai souscrit à la neufbox histoire d’avoir une connexion ADSL et pouvoir me sentir connecté à quelque chose, même de virtuel.

Au boulot, les collègues sont sympas. Mais une fois sorti de là, et une fois les tâches domestiques effectuées, il faut admettre que je ne ressens rien, ni pour ce bled, ni dans ce bled. Le fait de savoir que je ne fais qu’y passer ne m’aide vraiment pas à y nouer des rapports très profonds.

A vrai dire, la seule chose qui me donne le plus de courage pour avancer c’est de savoir que je ne suis pas le seul à être obligé de refaire ma vie autrement. J’imagine bien quelqu’un qui me ressemble, en parallèle, dans le même cours du temps, et qui refait sa vie, en mettant un pied l’un devant l’autre pour faire un chemin là où il n’y en a pas. Je me dis : que je ne suis pas tout seul à devoir choisir des options de moins en moins probables pour moi comme pour ceux qui m’ont connu. Je me dis que le contexte m’aide, que déjà, être sur une voie professionnelle divergente, c’est la vraie voie royale pour le vrai changement.

Je marche sur la plage d’Angoulins et il faut dire ce qui est : elle est encore plus moche que toutes celles que j’ai pu connaître par le passé.

On dirait un dépotoir à cailloux, et à coquillages, échoués, vidés, brisés, blessants, entassés. Et je ne me demande pas ce que je fous là, parmi tous ces coquillages vides, et brisés. En train de chercher une coquille valable dans un cimetière qui s’étend à perte de vue.

Catégories :My Life Étiquettes : , , , , , ,