Archive

Posts Tagged ‘Eau’

Danse de Minuit

18/06/2012 Commentaires fermés

Tiens j’ai trouvé un nouvel effet sur iClone, qui me permet de simuler à peu près la réflexion des textures sur une surface en mouvement et donc simuler à peu près les vaguelettes de l’eau. Il ne m’en faut pas plus pour m’inspirer une idée, qui somme toute vaut bien les autres qui précèdent, à savoir faire marcher un modèle sur l’eau.

Credits :
3D Engine = iClone 5.13 
Music = "Lickweed", by Parsec (Federico Cito) from the Brainstorm Group
Check this fantastic ASCII demo & music here :
http://pouet.net/prod.php?which=58419
Girl = Beatrice C., based on the iClone's Trinity avatar
Additionnal VFX = AVS Video Editor

Points forts, éclairage nocturne, choix de la musique de fond, atmosphère surréaliste, effets de post-production rigolos (cf ondulation du corps du modèle et ondulation du paysage en même temps, pixellisation outrancière, zooms sync. avec le rythme, et système de simulation de lunettes 3D). Le modèle, est Béatrice C. (collègue de travail), est retravaillée à partir d’un ancien travail (Cf vidéo Sandstorm)  mais en utilisant une de ses anciennes photo en mode blonde platine, toujours aussi photogénique. Points faibles : ahrgh j’ai oublié de lui faire cligner les yeux, on passe en mode hypnose à un moment, sans le quitter, dommage, mais bon c’était surtout pour tester le système de simulateur d’eau. A ce sujet, il n’est pas parfait, surtout si je place la caméra très au raz de l’eau, on peut noter des imperfections, des blocs qui ne suivent pas les vaguelettes. En outre je suis infoutu de programmer des cercles concentriques en surface là où le modèle marche… enfin, le travail des expressions faciales est un peu basique, et la gestion des cheveux sous l’eau est inexistante, le modèle à un moment s’allonge sur une fine couche d’eau, mais sa chevelure, imperturbable, semble très peu affectée par ce séjour sous 10 cm d’eau pure…Enfin, le système de suivi de la caméra par la tête est difficile à désactiver parfois, j’ignore pourquoi, le modèle continue à regarder la caméra jusqu’à se tordre le cou d’une façon pas très réaliste. Pour contourner ce problème, je focalise la caméra ailleurs et évite soigneusement les plans du dos de la tête directs, mais c’est sûr qu’il faudra bien trouver un parade efficace un jour.

Je suis content d’avoir réalisé ce petit clip, qui vient en contrepoint total du précédent réalisé avec iBéatrice, (cf SandStorm), on était véritablement alors dans une ambiance très sèche, désertique, électrique, agressive, saturée et orageuse, la gestuelle n’était pas très féminine il faut le dire, tandis que ce plan a déjà plus de poésie. Donc toujours des  défauts, mais ils sont mineurs et le métier commence à venir.

Merci en tout cas pour votre lecture et @ bientôt !

Maxime

Catégories :VFX Étiquettes : , , , , , , , , ,

iBeatrice 2.0

16/06/2012 Commentaires fermés

Voici des photos d’un ancien modèle utilisé dans le clip « SandStorm » avec une nouvelle photo de référence et un autre physique d’avatar.  Voici iBeatrice 2.0, en Work In Progress.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci, à plus !

Maxime

Catégories :Photos, VFX Étiquettes : , , , , , , , , , ,

RIVERS OF BLOOD – EPISODE 6 – « ATRO-CITY » – PARTIE 1

28/11/2010 Commentaires fermés

Résumé de l’épisode précédent.

Enfin parvenu sur un toit déserté par les hostiles dans une zone de moindre activité, Sarge au repos prend la résolution d’attendre patiemment les renforts.

Le Capitaine Willits informe Sarge de la progression spatiale du « Dominion« , escorteur dernier cri produit par l’UAC (United Aerospace Corporation).

Soudain, leur liaison subspatiale est brouillée puis piratée. Un inconnu s’adresse alors directement à Sarge. Persuadé de s’adresser à un hackeur, le marine tente de le dissuader de prolonger son exploit. Mais la situation se révèle nettement plus critique lorsque le hackeur révèle sa véritable fonction : « concepteur » du complexe BW-02. Se livrant à une puissante entreprise de déstabilisation psychologique et de provocation, le pirate finit par révéler sa présence sur les lieux, et par conduire Sarge à sortir de sa cache pour le retrouver. Révélant enfin son nom et sa réelle vocation (Malcolm Betruger, Scientifique), il met fin à la communication, défiant Sarge ouvertement.

Nettoyant à main nues la moitié de la zone, Sarge songe à profiter du retard du Dominion, pour éradiquer toute forme de vie dans le complexe, dont celle de Betruger. Sarge est ensuite recontacté par le QG. Willits lui annonce que le Général Carmack et l’Amiral Romero, de retour de leur tête à tête, supervisent à nouveau son extraction. Pendant que Sarge reçoit quelques encouragements de l’Amiral, il doit lutter contre un cyber-hostile « hybride », ultra-résistant, et doté d’un bras artificiel lançant des missiles selon une cadence infernale. Il ne peut y avoir de doute sur le fait que la population du site BW-02 sert comme base pour des programmes de recherche à vocation militaire allant bien au delà des limites morales ou éthiques conventionnelles.

Alors que Sarge perd à nouveau le contact avec le QG, l’Amiral, le Général et le Capitaine quittent la scène, convoqués à un mystérieux rendez-vous avec les dirigeants de l’UAC.

Maxime