Archive

Posts Tagged ‘Fréquences’

TUTORIEL RENOISE #12A – ESTHETIQUE DU SON BAS DE GAMME [2.6.1]

18/05/2011 Commentaires fermés

Dans ce tutoriel, on s’attache à montrer comment Renoise, via son DSP natif « LoFiMat », dégrade volontairement la qualité du son de sortie sur une piste, au point d’aboutir à un rendu de magnéto cassette des années 70, ou directement de jouet pour enfants très cheap. Downgrader un son relève d’une posture esthétique et culturelle particulière, qui s’apparente au mouvement LoFi. Ce mouvement s’inscrit comme étant contre-culturel. Il revendique l’authenticité d’une expression brute, sans surproduction, en opposition au son « mainstream », propre, lisse, surproduit et couteux. J’explore donc les méthodes du mouvement LoFi, fondées sur l’appauvrissement du son, via une technique de bit-crunch, de downsample, d’aliasing, ou d’injection de bruit : chacun de ces paramètres étant directement contrôlables et automatables en temps réel sous Renoise.

Regarder en HD sur ma page FaceBook.

TUTORIEL RENOISE #9 – LE DALEKATOR (EMULATION VOCALE) [2.6.1]

18/05/2011 Commentaires fermés

Dans ce tutoriel, je montre comment utiliser l’effet RingMod intégré dans Renoise pour transformer votre voix humaine en voix robotique. Le secret du RingMod est qu’il utilise un oscillateur interne pour moduler le signal d’entrée. Concrètement, il combine votre voix, avec une autre onde (qui peut avoir la forme d’une sinusoïde ou d’une dent de scie, etc…), dont la fréquence est invariable. Cette combinaison fait que certaines particularités tonales du signal d’entrée adoptent les paramètres de l’oscillateur (dont la fréquence). La voix humaine par nature expressive, perd ainsi toute nuance tonale et devient plus monocorde. J’explique aussi comment utiliser le RingMod, pour produire un effet de stéréo pingpong et de tremolo sur les basses fréquences de l’oscillateur intégré. On peut bien sûr utiliser le RingMod sur des instruments standard, aux prix d’une dissolution de toutes leurs nuances harmoniques ou mélodiques. Un outil incontournable pour « robotiser » tout ce que vous entendez.

Regarder en HD sur ma page FaceBook.

TUTORIEL RENOISE #4A – L’EGALISEUR GRAPHIQUE [2.6.1]

18/05/2011 Commentaires fermés

Ce tutoriel vous présente l’égaliseur graphique 10 bandes intégré dans Renoise. L’égaliseur graphique coupe, plafonne, ou amplifie en temps réel le son précisément sur chaque bande de fréquence audible. En mettant en évidence chaque plage de fréquence prise isolément une par une, on découvre qu’une plage définie a toujours une « teinte », ou une « couleur » bien précise. L’égaliseur forme en réalité avec le spectrum un couple essentiel : les deux outils se répondent mutuellement et fonctionnent en véritable synergie.

Regarder en HD sur ma page FaceBook.

TUTORIEL RENOISE #3C – VARIETE SPECTRALE [Fr]

18/05/2011 Commentaires fermés

Cette dernière partie – tout en reprenant les précédentes sur la notion de longueur d’onde et de tonalité via l’image des « cordes d’un piano à queue » – montre comment un « arrangement musical standard » vise finalement l’occupation homogène de tout le spectrum audible (tant en largeur qu’en hauteur), dans le temps donné de la composition. On peut donc définir « l’arrangement musical standard » comme un mode de répartition instrumentale établie selon la norme qui suit : les lignes de basses et de percussions occupent toute la partie gauche du spectre ; les accords occupent la partie centrale inférieure, la ligne vocale occupant principalement la ligne centrale supérieure ; l’accompagnement mélodique en duo ou contre-chant, occupe les fréquences élevées, dont l’amplitude finale est réhaussée soit (1) grâce à l’action de cymbales et caisses « claires » choisies, soit (2) du fait des effets des reverbs/echos dans les derniers harmoniques. Un mix standard s’attachera à travers l’application d’effets ou de filtres, à limiter autant que faire ce peut les pics d’amplitudes nuisibles à la flexibilité ou l’homogénéité du mix, quitte à faire que certaines parties de la composition soient coupées ou retenues au moment où d’autres s’expriment. En conclusion, que la répartition du son sur le spectre suive ou modifie une certaine « norme », le but reste l’abaissement maximum de la fatigue auditive, une participation facilitée du cerveau à la lecture sonore interprétative.

Regarder en HD sur ma page FaceBook.