Archive

Posts Tagged ‘Kurtz’

The Zeta Dark UFOs

01/12/2013 Commentaires fermés
Image

Je vous présente ma petite contribution pour la compétition annuelle la plus décalée, la célèbre  Mutant Breaks « #6 », où les Renoiseurs viennent  rivaliser de savoir faire et d’inspiration. Notez qu’après avoir fait des titres de 02:30mn je passe sans transition sur un titre à rallonge de 11:30mn, qui je vous rassure n’a pas été fait comme les autres en 6 heures, mais en six longues soirées, la semaine dernière.

Le morceau se décompose en plusieurs mouvements, mais garde une unité, une cohérence tant tonales que timbrales. J’ai fourré dans ce titre l’inspiration qui m’habite depuis quelques mois, mélange de mouvements de basses type 303 très nerveux, de beats fusionnant d&b & rock, tout en gardant un son très électro et tech ».

Comme d’habitude, si vous voulez analyser le fichier source .xrns c’est << par ici >>.

Cette fois-ci j’ai un peu mieux maîtrisé la tb 303, et le filtre résonnant ne part plus dans tous les sens ; le son de la basse reste cohérent et j’ai par-contre ajouté une touche de claquement au kick qui fait du bien. J’ai repris les violons hollywoodiens d’Eternal Exodus vu que le son fait très « cinématographique » et j’en avais besoin pour symboliser l’arrivée de la « merkabbah » (le vaisseau mère des objets sombres non identifiables).

Avec ça, je ne peux m’empêcher de songer à l’élaboration d’un court métrage, d’un clip vidéo, ou de quelque chose pour valoriser cette musique. J’ai quelques idées en tête, des flashs, rien de concret. Je vous en dirai plus ultérieurement.

Merci pour votre écoute, et @ bientôt !

MAXIME LORRAI - Astronaute

Maxime

Catégories :Renoise Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

A Basic Native Formant Filter for Renoise [English]

06/04/2013 Commentaires fermés

Bit_Arts initial work gave me high hopes to build a native formant filter in Renoise by myself, and I’m actually on the path  to rebuild another similar one from the start and I’m reading some articles for that.

I’ve read this very interesting webpage :
http://www.soundonsound.com/sos/mar01/articles/synthsec.asp

Theory

It says that formants consist in a set en 3 parallel bandpass filters ; 5 voyels are emulated by defining specific bandpass frequencies in 3 mixed separate (i.e. send) tracks. The input sound should be « pulse-modulated » / distorded (shift model) or (why not) Lofimatized (Bitcrushed), for better sounding results. Vowels morph because parameters are slowly modulated so I guess that we would need some « Inertia » in the formula.

What we’ve got in our hands with Renoise

  1. the DSP *Filter (it has an internal BP mode that could help me to rebuild the setup)
  2. the *multiTap device can be another option : behind the 4 delays mechanism, it has 4 internal Filters with a BP option but it has apparently no inertia so it should probably produce not human vocal results
  3. the *multiband device, that’s able to route the signal in 3 separate channels in which I could put the desired BP *Filters
  4. or the typical *Send routing device, that can be chained with Keep source 2 time, and Mute source for the last routing.
  5. the *Hydra meta-device, that can just control 3 parameters with 1 input, could be usefull to change vovels more easily
  6. and much more… 😉

Back to S.o.S site, the 3 Frequencies are defined in this 3×5 matrix :

  • « ee » sounds like « leap » F1=270 F2=2300 F3=3000
  • « oo » sounds like ‘loop’ F1=300 F2=870 F3=2250
  • « i » sounds like like « lip » F1=400 F2=2000 F3=2550
  • « e » sounds like « let » F1=530 F2=1850 F3=2500
  • « u » sounds like « lug » F1=640 F2=1200 F3=2400
  • « a » sounds like « lap » F1=660 F2=1700 F3=2400

The problem is to « store » somewhere this 3×5 frequencies matrix.

I remeber a nice piece of random tune called Invisible Melodies. In this tune notes are stored in custom LFOs with points and those custom LFOs points are triggered with the modulated « Reset » button (One Shot Mode).

  • So following this example, Renoise can store the 5 specific frequencies (corr. to each vowel) in 3 custom LFOs and the frequency selection has to be made with a Hydra device pointing to the « Reset » of the LFOs. If you link the LFOs to Filters and use the « External Editor » to adjust precisely the point values, you can reproduce exactly the previous 3×5 matrix. The only difference is that the input value has to be shown in a % and not in Hz :

With an amplitude of 50% and an Offset of 42.30% the corresponding LFO Values (% instead of Hz) :

  • « ee » sounds like « leap » F1=0% F2=70.755% F3=81.509%
  • « oo » sounds like « loop » F1=2.222% F2=34.34% F3=70%
  • « i » sounds like « lip »  F1=9.811% F2=65.283% F3=70%
  • « e » sounds like « let » F1=18.113% F2=62.264% F3=74.151%
  • « u » sounds like « lug » F1=23.962% F2=46.038% F3=72.453%
  • « a » sounds like « lap » F2=25.094% F2=59.057% F3=72.45%

Download

This is a FIRST test that uses typical SEND BASED routings. Download HERE the .XRNS demo example.

Usage

It’s based on 3 specific hydra devices, don’t worry I’ve renamed them so that they’re easy to understand. I tried to make it as simple as possible.

First SEND YOUR SOUND to ControlF.

Then MODULATE the 3 parameters there :
(1) Formants – self explicit.
(2) Bandwidth – increase/decrease formant filters
(3) Transitions – human/robotic vocal transitions

Modifying Formants :
0 % ======================================>> 100 %
« ee » =====> « oo » =====> « i » =====> « e » =====> « u » =====> « a »

Credits

* Bit_Arts – showed that doing it in Renoise was possible and pushed me to move my ass to understand the mechanism by myself
* The BellowsInvisible Melodies
* MXBResynth 4 is perfect to build the right pulse wave samples with no time

PROBLEMS & TO DO LIST :

That’s fucking painfull to insert this logic in my new modules ! I need to find something EASIER. I need to find a way to put most of the usefull data into one chain, for example.

Still searching for the best trick…

Thanx for reading
have fun with Renoise !

kurtz/lapiNIC

Nano Réplicateurs

03/04/2013 Commentaires fermés

Vous fatiguez pas ça n’a aucun rapport avec le MakerBot Replicator 2 ; qui n’a pas encore réussi à passer la barre de la nano-impression (on en est loin, faudrait déjà qu’il arrête de chier dans la colle à 0.15mm!). Non, le monde de la réplication a juste fini par s’incruster dans mon inspiration musicale sous Renoise.

J’ai travaillé le morceau en mode « lent » et j’ai ensuite doublé le BPM et même augmenté le LPB. Ca donne un aspect grouillant aux lignes et aussi un aspect électronique. Quand c’est un poil original / technique ou quand j’ajoute des effets de pseudo-formants, je mets un truc devant le nom des titres « zeta ». Ya pas non plus de rapport avec le célèbre plugin VSTi. C’est juste pour parler d’une image d’un langage ou d’une civilisation d’aliens gris – perso j’ai jamais rencontré de gris, ça se trouve ils n’existent pas, mais peu importe.

Comme d’habitude, si vous souhaitez examiner la source musical du morceau et éplucher la technique, c’est par ici.

Merci pour votre écoute, et à bientôt !

MAXIME LORRAI - Astronaute

Maxime

Catégories :Renoise Étiquettes : , , , , , , , ,

Rock your body

20/02/2013 Commentaires fermés

Donc là dans ce message je cumule le remix fait sur Renoise, et l’animation 3D faite sur iClone la retouche sur HitFilm. C’est basé sur l’ultra-célèbre « Rock Your Body » de Justin Timberlake, au niveau du mix, ça commence et ça finit à peu près pareil, mais musicalement, ça part un peu en live au beau milieu, j’ai doublé la vitesse de la basse et greffé un beat de drum & basse au dessus, qui colle bien, j’ai aussi greffé un beat de hip hop, les genres se mélangent correctement, donc pour moi qui aime les cross overs je suis assez content de cette petite expérimentation.

A mes côtés sur la scène le bassiste virtuel c’est Pierre, un collègue de bureau sympa, qui a bien voulu se laisser photographier pour que j’incorpore son avatar dans le clip. Merci à lui !

Allez, en bonus, une extension de vidéo :

Merci pour votre lecture, et @ bientôt !

I Wish I Stayed

03/02/2013 Commentaires fermés

Et comme promis au sein de cet article qui vous présente le projet, voici l’animation 3D.

Une bonne partie de l’animation est assez sombre, car logiquement elle se déroule au pied des buildings où la luminosité manque, mais on se rattrape sur la fin.

Certains effets de « lens flare » et « camera shake » ont été finalisés sous HitFilm bien que l’animation n’en ait pas vraiment et forcément besoin, c’est juste du fignolage.

Merci encore pour votre attention et à bientôt pour de nouveaux projets !

MAXIME LORRAI - Tête de mort

Maxime

J’aurais tant aimé rester (le pitch, le script, diaporama du projet)

03/02/2013 1 commentaire

Est-ce que ça faisait pas un peu trop longtemps, que je ne m’étais pas mis à bosser sur la partie VFX ? Ma kinect était restée rangée dans son coin et iClone aussi. Mais c’est comme un bon vieux jeu auquel vous ne jouez pas pendant plusieurs semaines, en vous y remettant, le fun revient.

Voici donc les photos diaporama du projet « I Wish I stayed ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le pitch, globalement, c’est l’histoire d’un monde étrange où kurtz/lapiNIC (moi) suis téléporté, par le biais d’une sorte de portail dimensionnel avec des symboles ésotériques. Ce portail crée un vortex puissant qui m’insère dans une réalité inconnue. J’y arrive avec beaucoup de désorientation, de surprise, et je mets un temps pour me calmer et comprendre ce qui se passe.

Juste avant la téléportation, on voit très brièvement un visage pleine face d’un ange doté d’une couronne luisante, qui se concentre. On ne saurait dire si cet ange cause ou non ma venue dans ce monde, ou bien si c’est moi qui venant par mes propres moyens, attire son attention.

Au sein de ce monde étrange qui ressemble à une ville moderne plein de gratte-ciels ultra high tech, mais désertique, je cherche une issue et au tournant d’une rue je tombe nez à nez avec un alligator géant. dans ma fuite précipitée, on se rend compte que je boitille légèrement, comme si je m’étais fait une sorte d’entorse lors de mon arrivée dans ce monde.

L’alligator géant me poursuit et est presque sur le point de m’avaler cru, quand je découvre que je peux échapper à la pesanteur au sein de cette dimension, et planer seul en fonction de ma volonté.

M’échappant de la dernière attaque du monstre des rues, puis m’élevant et slalomant entre de nombreux buildings aux formes très variées, je m’élève jusqu’aux cieux marqués par la teinte orangée et brillante d’un monde comme illuminé d’un autre soleil, baigné d’une autre atmosphère.

En haut de la tour la plus haute, je me pose et y rencontre l’ange, qui des formes assez féminines. Après quelques secondes d’observation elle semble m’inviter à la rejoindre vers un point d’observation de toute la ville. Le temps suspend son vol.

Après quelques sympathiques secondes passé à ses côtés, un vortex très similaire à celui qui m’a introduit dans cette dimension se crée et tente de m’aspirer. Mon avatar lâche quelques énigmatiques paroles, et se laisse aspirer au loin. Il disparaît à l’horizon et visiblement l’ange en est désolée. Le plan final est à l’identique du plan d’introduction : la caméra se place au lieu de l’horizon où le regard de l’ange se porte, pleine face, avec un air identique à celui qu’elle avait au commencement.

Voilà pour le script.

A l’origine, je me disais que ma rencontre avec l’alligator géant devait être très stressante, et, j’avais songé à être envoyé « à poil » dans cette ville, pour symboliser la fragilité et la vulnérabilité de la situation, mais, finalement, le politiquement correct a pris le dessus – faut dire aussi que, scanner et incorporer mon paillasson pectoral dans iClone c’est pas de la tarte ! lol

Je me suis creusé la tête aussi pour savoir ce que mon avatar torse nu pourrais bien dire à l’ange avant d’être aspiré dans le vortex. Une idée m’est venue, la simple phrase : « j’aurais bien aimé rester plus longtemps« .

Cherchant ensuite dans ma musicothèque dubstep un titre qui pourrait bien illustrer cette phrase, j’ai trouvé un remix dubstep de E. Goulding « Wish I Stayed« , qui en anglais veut dire exactement la même chose que la phrase sus-citée en français.

Donc je me suis dit que je tenais là l’arrière-plan musical du projet.

J’ai bossé beaucoup en fil de fer, pour accélérer la vue, et retrouvé ma manie de faire bouger la caméra très nerveusement en utilisant des angles et vecteurs de mouvement cassés nets (ma marque de fabrique), mais bon, faudra peut-être que je m’arrête de le faire un jour parce qu’on va finir par croire que je ne sais pas automatiser les paramètres selon des courbes et pas des lignes droites !

En ce qui concerne le modèle, j’ai longtemps cherché quelqu’un qui pourrait faire l’ange ; je suis retombé sur une photo d’une femme que j’ai un jour croisé virtuellement, et qui aime beaucoup la comparaison entre son image cet celle de l’ange :

Adeline Lange – image en provenance de son site myspace

Ca m’a donné l’idée de récupérer son très beau regard et de l’injecter dans l’avatar de l’ange virtuel en 3d.

Je posterai sans faute la vidéo finale du projet prochainement.

Pour l’instant vous pouvez déjà regarder le diaporama du projet, presque achevé.

Merci à vous, et @ bientôt !

Maxinou

Les drones de l’espaaaaace : ils arrivent

10/10/2012 Commentaires fermés

Voilà donc pour ceux et celles qui n’étaient pas au courant, j’étais le « Super Rabbit » de la ligue des supatrackas. Dommage, je n’ai pas gagné la compétition, mais il faut dire que dans le genre DnB, je me suis cogné aux ténors, dont le gagnant lui-même. Globalement la musique représente l’arrivée de drones envoyés par la confédération galactique des gris, à l’approche de leur aire d’atterrissage ils détectent des chiens, puis les considérant comme des sources d’agression potentielles, ils les dématérialisent. La suite du morceau est l’audition du rapport technique en langage dronesque retourné à la flotte des gris stationnée quelque part dans un quadrant.

Pour examiner le fichier source, c’est comme d’habitude, c’est gratuit et c’est par ici.

Maxime