Archive

Posts Tagged ‘native’

Easy Formants for Renoise 2.5 Final

09/04/2013 Commentaires fermés

After a few more hours on it, I’ve improved the precision of the « aeiou » vowels and reduced a bit the required ressources.

Features

– optimized formants filters system
– high precision vowels (x2)
– a bit more CPU friendly (5% Faster)
– simplified keyboard based formants control
– improved file size (2K lighter)
– formants feedback control
– auto Q
– auto bot voice mode (robotizer)
– RExciter ™ powered 😉

DOWNLOAD HERE.

 

FAQ

How to install it in my own song ?

  • Right-click somewhere on the Track DSP chain.
  • Select Device Chain => Save As…
  • Select your target directory and give a name to the chain.
  • It must have the .XRNT file extention.
  • Then when you edit your song, right click somewhere on your Track DSP tab.
  • Select Device Chain => Load…
  • Find your .XRNT file, load it.
  • That’s all. Yep.

 

What input sounds / samples does it require to work well ?

  • SAW based samples (oblique waveform) with notes/tones within a range of 300 to 3400 Hz in the Renoise spectrum.

How to modify Formants ?

  • Formants are « Keyboard Controled ». Both the Qwerty and the MIDI keyboard can be used.
  • Use the C-0 to D#1 Keys to modify formants while the music is played.
  • You can modify them while you record notes, or play LIVE, with your QWERTY or MIDI keyboard.
  • Go into the Sample Keyzones.
  • Modify your Sample Layer so that it doesn’t use notes from C-0 to D#1.
  • By this way you’ll be able to both play your sample & control the filter in the same track.

How exactly did you placed formants on the low notes ?

  • Formants are composed of 1 cycle of ‘ieawyuw’ vowels fragmented in 16 different notes and subtle differences.

C-0 ========================> D#1
i – y – e – ø – ɛ – œ – a – ɶ – ɑ – ɒ – ʌ – ɔ – ɤ – o – ɯ – u

  • you’ve got to use your ears to know these vowels !

How to sound lika robot ?

  • Completely drag the Humanize slider to the left.

I don’t like the robot sound. How do I delete it ?

  • Drag a bit the Humanize slider to the right.
  • Or uncheck « Bot Voice »

What is the Feedback parameter ?

  • This is something that adds some personnality to the sound.
  • Warning, too high parameters will produce a glassy/metallic effect, that is stange, but however interesting.

What is the Auto Q parameter ?

  • The Auto Q parameter slightly increases the Q factor of bandpass filters when formants deal with higher frequencies. You can switch it off if you want to use the Bandwidth slider like a Wet/Dry signal slider.

 

My filtered sound is poor compared to yours.

  • It’s logical. Some harmonics have been removed by the chain. Put the *Exciter DSP and the end of the road, and raise the DSP sliders to revive the original sound.

Credits

___________________________________________________________
have fun with Renoise !
kurtz/lapiNIC

Easy Formants for Renoise 2.8 [English]

07/04/2013 Commentaires fermés

THIS TIME IT’ EASY ! ALL THE SYSTEM WORKS IN JUST ONE TRACK NOTHING ELSE.

* * *

Since I’ve deleted by mistake the Bit_Arts initial work that showed it was possible to build a native formant filter in Renoise, I had high hopes to rebuild another similar one from the start. I’ve read some interesting articles for that.

So for example, this demo is once again based on this S.o.S webpage :
http://www.soundonsound.com/sos/mar01/articles/synthsec.asp

Formants can be seen as a set of 3 parallel bandpass filters ; 5 voyels are emulated by defining specific bandpass frequencies in 3 mixed BP filters.

The input sound should be « pulse-modulated » / distorded (shift model) or (why not) Lofimatized (Bitcrushed) for better results.

The 3 Frequencies are defined in a 3×5 matrix :

  •      « ee » sounds like « leap » F1=270Hz F2=2300Hz F3=3000Hz
  •      « oo » sounds like « loop » F1=300 F2=870Hz F3=2250Hz
  •      « i » sounds like « lip » F1=400 F2=2000Hz F3=2550Hz
  •      « e » sounds like « let » F1=530 F2=1850Hz F3=2500Hz
  •      « u » sounds like « lug » F1=640 F2=1200Hz F3=2400Hz
  •      « a » sounds like « lap » F1=660 F2=1700Hz F3=2400Hz

If you define for any LFO an amplitude of 50% and an Offset of 42.30% then you can convert the previous values like that :

  • « ee » sounds like « leap » F1=0% F2=70.755% F3=81.509%
  • « oo » sounds like « loop » F1=2.222% F2=34.34% F3=70%
  • « i » sounds like « lip »  F1=9.811% F2=65.283% F3=70%
  • « e » sounds like « let » F1=18.113% F2=62.264% F3=74.151%
  • « u » sounds like « lug » F1=23.962% F2=46.038% F3=72.453%
  • « a » sounds like « lap » F2=25.094% F2=59.057% F3=72.45%

The problem was to « store » somewhere this 3×5 frequencies matrix. The solution came from Ragnar Aambø (TheBellows) that created a nice piece of random tune called « Invisible Melodies« . In this tune some notes are stored in custom LFOs with « points » and those custom LFOs points are triggered (one shot mode) with the modulated « Reset » button.

So following this example, Renoise can store the 15 specific frequencies (corr. to each vowel) in 3 custom LFOs and the frequency selection has to be made with a Hydra device pointing to the « Reset » of the LFOs.

Concerning the 3 filters, they can be found in the new Renoise « MultiTap » device that has « filtered » delay features. If you simply block delays, you can just use the filterings there without using routings or send tracks anymore (as show in previous techniques).

It makes the installation & setup of the Formants Filter Mechanism EASY to INSTALL and to TWEAK, you’ll just have to copypaste the chain contained in FMTS CTRL in any track you want, the track does all the job by itself.

Note that if you link the LFOs containing formant values, directly to the MultiTap Filters, then you’ll encounter a small problem of Robotized output, because transitions between formants are not sweet enough. That’s where kraken/gore comes 🙂 and brought us the « Inertial Slider » Secret *Formula Device Trick. If you check closely the chain you’ll see that I’ve inserted the Inertial Slider between the Filters and the Custom LFOs, so that transitions are more sweet and human. Since it sounds like the Intertia parameter found in the *Filter DSP device, I’ve renamed it Inertia directly but it’s a pure copypaste of kraken/gore’s work.

Concerning the values’ storage, in the LFOs, I’ve used the new « External Editor » to adjust precisely the point values : a PITA(!) but that hopefully worked.

DOWNLOAD IT HERE.

* * *

USAGE

At first, SAVE the chain contained in the FMTS CTRL track. Give it the name you want. The file extension must be .XRNT.

Then IF you need a Formant Filter in your own module, THEN LOAD this previously saved chain in the desired track. It can be a standard track or a SEND track, it works too.

The Formant control is EASY and SIMPLE.

MODULATE the 3 parameters there :
(1) Formants – self explicit.
(2) Bandwidth – increase/decrease formant filters
(3) Humanize – human/robotic vocal transitions

Modifying Formants With the dedicated slider:

0 % ======================================>> 100 %
« ee » =====> « oo » =====> « i » =====> « e » =====> « u » =====> « a »

BTW : you can AUTOMATE the Formants slider as you wish, with lfos, with automation envelopes, with a key-tracker, anything works.

Credits/References

  •  Bit_Arts – showed that doing it in renoise was possible – many thanx for removing your links, it truely pushed me to move my ass and understand the whole mechanism by myself
  •  Sound On Sound – the BIBLE of hi-tech music recording industry
  •  The BellowsInvisible Melodies
  •  kraken/goreInertial Sliders (Secret *Formula Device Powered) Trick

Final Notes :

Thanx for reading
have fun with Renoise !

kurtz/lapiNIC

Catégories :Renoise Étiquettes : , , , , , , , , ,

A Basic Native Formant Filter for Renoise [English]

06/04/2013 Commentaires fermés

Bit_Arts initial work gave me high hopes to build a native formant filter in Renoise by myself, and I’m actually on the path  to rebuild another similar one from the start and I’m reading some articles for that.

I’ve read this very interesting webpage :
http://www.soundonsound.com/sos/mar01/articles/synthsec.asp

Theory

It says that formants consist in a set en 3 parallel bandpass filters ; 5 voyels are emulated by defining specific bandpass frequencies in 3 mixed separate (i.e. send) tracks. The input sound should be « pulse-modulated » / distorded (shift model) or (why not) Lofimatized (Bitcrushed), for better sounding results. Vowels morph because parameters are slowly modulated so I guess that we would need some « Inertia » in the formula.

What we’ve got in our hands with Renoise

  1. the DSP *Filter (it has an internal BP mode that could help me to rebuild the setup)
  2. the *multiTap device can be another option : behind the 4 delays mechanism, it has 4 internal Filters with a BP option but it has apparently no inertia so it should probably produce not human vocal results
  3. the *multiband device, that’s able to route the signal in 3 separate channels in which I could put the desired BP *Filters
  4. or the typical *Send routing device, that can be chained with Keep source 2 time, and Mute source for the last routing.
  5. the *Hydra meta-device, that can just control 3 parameters with 1 input, could be usefull to change vovels more easily
  6. and much more… 😉

Back to S.o.S site, the 3 Frequencies are defined in this 3×5 matrix :

  • « ee » sounds like « leap » F1=270 F2=2300 F3=3000
  • « oo » sounds like ‘loop’ F1=300 F2=870 F3=2250
  • « i » sounds like like « lip » F1=400 F2=2000 F3=2550
  • « e » sounds like « let » F1=530 F2=1850 F3=2500
  • « u » sounds like « lug » F1=640 F2=1200 F3=2400
  • « a » sounds like « lap » F1=660 F2=1700 F3=2400

The problem is to « store » somewhere this 3×5 frequencies matrix.

I remeber a nice piece of random tune called Invisible Melodies. In this tune notes are stored in custom LFOs with points and those custom LFOs points are triggered with the modulated « Reset » button (One Shot Mode).

  • So following this example, Renoise can store the 5 specific frequencies (corr. to each vowel) in 3 custom LFOs and the frequency selection has to be made with a Hydra device pointing to the « Reset » of the LFOs. If you link the LFOs to Filters and use the « External Editor » to adjust precisely the point values, you can reproduce exactly the previous 3×5 matrix. The only difference is that the input value has to be shown in a % and not in Hz :

With an amplitude of 50% and an Offset of 42.30% the corresponding LFO Values (% instead of Hz) :

  • « ee » sounds like « leap » F1=0% F2=70.755% F3=81.509%
  • « oo » sounds like « loop » F1=2.222% F2=34.34% F3=70%
  • « i » sounds like « lip »  F1=9.811% F2=65.283% F3=70%
  • « e » sounds like « let » F1=18.113% F2=62.264% F3=74.151%
  • « u » sounds like « lug » F1=23.962% F2=46.038% F3=72.453%
  • « a » sounds like « lap » F2=25.094% F2=59.057% F3=72.45%

Download

This is a FIRST test that uses typical SEND BASED routings. Download HERE the .XRNS demo example.

Usage

It’s based on 3 specific hydra devices, don’t worry I’ve renamed them so that they’re easy to understand. I tried to make it as simple as possible.

First SEND YOUR SOUND to ControlF.

Then MODULATE the 3 parameters there :
(1) Formants – self explicit.
(2) Bandwidth – increase/decrease formant filters
(3) Transitions – human/robotic vocal transitions

Modifying Formants :
0 % ======================================>> 100 %
« ee » =====> « oo » =====> « i » =====> « e » =====> « u » =====> « a »

Credits

* Bit_Arts – showed that doing it in Renoise was possible and pushed me to move my ass to understand the mechanism by myself
* The BellowsInvisible Melodies
* MXBResynth 4 is perfect to build the right pulse wave samples with no time

PROBLEMS & TO DO LIST :

That’s fucking painfull to insert this logic in my new modules ! I need to find something EASIER. I need to find a way to put most of the usefull data into one chain, for example.

Still searching for the best trick…

Thanx for reading
have fun with Renoise !

kurtz/lapiNIC

Le serial killer était habillé en père Noël

25/12/2011 Commentaires fermés
Rare Exports

Qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire…

Le genre saisonnier est très actif aux USA. Il s’agit de sorties artistiques très événementielles et qui correspondent aux grands moments de la vie sociale, par exemple, Noël, mais on a aussi Halloween, par exemple. Donc pensant faire ce genre de piste je suis parti d’une bibliothèque d’échantillons orientés père Noël.

Mais, une fois n’est pas coutume, j’ai décidé de puiser plus d’inspiration pas seulement sur la base d’une librairie limitée, mais aussi, sur un repère visuel. J’ai téléchargé une photo (cf. celle du dessus)  au hasard des photos qui défilaient dans l’actualité cinématographique. Et, si vous regardez cette photo, vous constaterez que l’enfant a vu quelque chose ou quelqu’un, disons qu’il s’appelle Stan. Mais qui est Stan ? La réponse doit être musicale ou sonore, et bien entendu, si vous lisez le titre de cet article vous comprendrez assez rapidement ma façon de répondre.

Pour effectuer cette piste assez sombre, j’ai utilisé quelques effets spécifiques dont le reverse delay/reverb. Si vous inversez un échantillon et si vous lui appliquez un delay ou une reverb, lorsque vous le remettez à l’endroit une fois l’écho reverb appliqué, un effet assez lugubre se produit. Autre technique simplissime, le ralenti d’un rire, le rend assez glauque. Enfin et c’est le plus notable, j’ai bâti de mes mains, (je dirais plutôt avec mes deux doigts) une étonnante technique de vocoding en natif sous renoise. Et quand je dis natif, c’est natif ! Vous pensiez que ce n’était pas possible ?…

Un vocodeur est un synthé dont les modulations spectrales suivent celles d’une autre forme d’onde que celle du synthé, et la plupart du temps, cette autre forme d’onde contient des parties vocales, ce qui donne l’impression que le synthé « chante » humainement. L’astuce repose sur une série de pistes « send » montées en parallèle, qui analysent des courtes plages de fréquence et renvoient le volume pour chaque plage dans une piste voisine par où passe le signal du synthé. Je fais donc amplement l’usage des DSP *Filter (pour segmenter le spectrum) et du meta device nommé *Signal Follower (pour isoler la valeur du volume pour chaque segment spectral) . Dis comme cela c’est assez difficile à comprendre, déjà voici le résultat audible :

Bon la piste n’est pas très belle à l’écoute, c’est plus une étude qu’un morceau fini ou abouti, mais ça ne peut que vous permettre de comprendre le principe d’un vocodeur. Comme d’habitude, si vous souhaitez télécharger cette musique en format natif .XRNS, elle est disponible gratos ici ; ça peut même vous servir de base pour la constitution de vos propres musiques, il vous suffit de supprimer mes instruments et mes patterns, ne gardez que le setup général et remplissez-le avec vos propres idées musicales.

Merci pour votre lecture ! et @ bientôt !

Maxime

Catégories :Renoise Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Tout est dans la *formule

21/10/2011 Commentaires fermés

 

Si vous avez jeté un œil sur mes tutoriels, vous aurez remarqué que je n’ai pour l’instant pas encore abordé la notion de meta-devices, à savoir en français, des modules qui contrôlent d’autres modules en particulier les effets sonore (écho, délai, réverb, disto, etc…). Pour la simple et bonne raison qu’on ne peut évoquer ces contrôleurs d’effets, sans avoir fini d’aborder en priorité la totalité des effets proposés par Renoise. Par exemple, au sein des tutoriels, restent non abordés le Mixeur EQ, lequel peut faire officle de pré-ampli (sous réserve), il manque en outre l’effet de simulateurs d’ampli à lampe, il manque le Gater qui coupe les sons indésirables, il manque le DC Offset qui recentre les signaux de sortie, il manque l’étude de certaines fonctions propres au Gainer (inversion de phase), et aussi le « Comb Filter » récemment ajouté dans la liste des filtres…Encore pas mal de pain sur la planche, donc.

A part ça, les meta-devices sont des contrôleurs qui s’additionnent aux racks, comme n’importe lesquels modules d’effets, mais qui – en tant que tels – ne produisent directement aucun son. Ils ne font que contrôler d’autres modules d’effets qui – eux – auront un impact sur le son. Pour exemple d’un contrôleur, vous en trouverez un nommé Signal Follower*, qui modifie les paramètres d’un DSP (situé sur n’importe quelle piste) en fonction du volume d’entrée du son qui passe par ledit Signal Follower. Imaginez contrôler la couleur d’une distorsion de guitare en fonction d’un volume de kick de batterie situé sur une autre piste : c’est ce que ce méta-device permet. A vrai dire, Renoise est le seul soundtracker à permettre aussi facilement ce genre d’acrobatie en deux tours de clics. Je prendrai la peine de vous montrer tout ça en vidéo.

Le contrôleur d’effets, intitulé *Formula Device, rentre donc dans cette catégorie de périphérique gouvernant d’autres périphériques. Il occupe en outre une place à part dans la liste : il est secret. Limite easter egg. En effet, il n’apparait aucunement dans la liste des modules rattachables à une piste, volontairement occulté. Et pour cause : ce contrôleur est en cours de beta-test. Je devrais même dire : pre-alpha test, vu qu’il ne s’agit que d’une première ébauche, assez instable, gracieusement laissée à la communauté par les développeurs de Renoise. L’installation de ce contrôleur en cours de développement est d’ailleurs spéciale, il faut le copier coller dans une barre d’effet Renoise standard, après avoir pris soin de le caser dans le presse papier de Windows dans son format natif XML.

Quel est le principe de ce contrôleur ? Simple mais déroutant : accueillir trois paramètres d’entrée maximum (A, B ou C), et renvoyer en sortie une autre valeur qui contrôlera n’importe quel DSP usuel, et entre les deux, des formules et équations mathématiques à inventer et introduire en langage LUA (langage de script très simple). On entre là dans un mode de programmation musicale et de définition de mixage extrêmement cérébral ce n’est pas peu dire. On est même loin, très loin de la musique instinctive, entrée en instantané et qui répond à une sensibilité développée entre un musicien et son instrument.  Ainsi, la modulation des effets répondait à des enchaînements de calculs, sinus, cosinus, tangentes, utilisation de pi, et autres complexités mathématiques. On me dira pourquoi pas ? En tout cas utiliser un tel  système de pilotage pour les effets, constitue un défi que je me devais de relever.

La difficulté de créer une musique qui contient ce meta-device est élevée, du fait de l’instabilité de ce module, du risque de plantage de Renoise et de perte définitive du travail antérieurement effectué. J’avais commencé par un genre très expérimental, mais mon travail a été rapidement perdu. Après une semaine de tests, d’essais et de plantages et de recommencements, je reconnais que ce défi fut difficile, mais après tout pas insurmontable. En auditionnant le résultat on n’imagine pas la complexité du montage impliqué :

Pour télécharger le fichier .xrns et visionner en avant-première le périphérique Formula* à l’action (testé 100% sans plantage) c’est par ICI. Les échantillons de départ étaient volontiers orientés vers une musique très rasta-jungle ou DnB, mais j’ai volontairement forcé ces samples à rentrer dans les contraintes de ma composition et des mes schémas mathématiques.

En ouvrant ce fichier avec Renoise, vous constaterez qu’il est pour cela truffé de meta-devices dont le Formula*. Ce dernier s’occupe souvent d’un RingMod, et contrôle en particulier la fréquence de son oscillateur intégré. Via le Formula* je me suis donc chargé de ce DSP pour produire selon le BEAT des bruits réguliers (blancs ou des impulsions), ou encore des effets de sirène « laser bubble » (je ne sais pas comment appeler ça autrement). J’ai du produire quelques fonctions utilisateur simples pour venir à bout de ce type d’effets. Bien entendu j’aurais aimé pouvoir bénéficier de plus de documentation (l’exploitation de tableaux dynamiques n’est pas aisée et produit des erreurs d’exécutions obscures, j’ai donc du renoncer pour l’instant à me servir de cette puissante aptitude en LUA). Enfin bon, ce n’est qu’un début, je l’espère. J’ai d’ailleurs pu réaliser un simulateur basique de Vocodeur rien qu’à partir de pistes auxiliaires et du fameux Signal Follower*.Il en résulte une utilisation finale du CPU assez importante, qui sur mon ordi de bureau dépasse parfois les 60%… On n’en est pas encore à une musique benchmark, rassurez vous, mais avec un peu de métier je risque de m’en approcher….

L’aspect jumpy de cette première composition m’a en tout cas fait penser à une grenouille bondissante et j’ai vite pensé à un nom de titre faisant allusion à cet animal. Au bout du compte, « free the frogs » (libérez les grenouilles) m’est apparu comme étant le meilleur choix de nom de titre. Je vous remercie pour votre écoute et à bientôt !

Maxime

Plan C

24/08/2011 Commentaires fermés

Ce ne sont pas les lourdeurs atmosphériques actuelles qui pourront m’empêcher de participer aux « Dead Dog Renoise Competitions« . Il s’agit d’une compétition appréciée et dédiée aux amateurs de Renoise. Le pack de samples (assez bien équilibré) est défini par les organisateurs et les participants ont deux semaines maxi (parfois une semaine et demie) pour terminer un morceau lequel est ensuite écouté par tous avant d’être soumis à un système de vote collectif intégré dans la technologie des forums.

Le vainqueur de la compétition, a l’illustre privilège de définir les nouvelles règles du jeu pour le prochain round. Il faut admettre que les contraintes sont devenues extrêmement ardues à assumer. Ce qui fait le charme et le stimulant de cette compétition soit dit en passant. La dernière contrainte en date est de limiter les pistes normales à 1 maximum et 1 colonne de notes maximum (!) , on peut cependant créer autant de pistes auxiliaires que l’on souhaite et autant de colonnes d’effets, mais au sein de cette limitation, les compétences de tracking assez poussées seront nécessaires. Un exercice qui n’est pas à la portée des débutants. Voici en tout cas ma participation :

Hé oui : ça commence simplement, mais la richesse de l’ensemble advient progressivement et on doit bien admettre qu’à la fin, l’arrangement est complet. il n’y a donc qu’une seule piste normale là dedans et un paquet de pistes auxiliaires. Si vous souhaitez jeter un coup d’œil sur le fichier .xrns pour éplucher les trucs et techniques secrètes utilisées, c’est par ici.

Merci pour votre écoute et à bientôt.

Catégories :Renoise Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,