Archive

Posts Tagged ‘paramètres’

TUTORIEL RENOISE #2D – ECHO EN PING-PONG ((STEREO)) & RACKS [2.6.1]

18/05/2011 Commentaires fermés

Dans cette quatrième et dernière partie consacrée à la « spatialisation sonore » sur Renoise, j’aborde l’effet d’écho, en ping-pong stéréophonique ou non. Bien que moins complexe à programmer en tant qu’effet, son maniement a toujours été épineux au sein des logiciels de musique assistée par ordinateur de bureau. En effet : il faut pouvoir synchroniser la venue de l’écho parfaitement avec le tempo propre à la composition. Renoise élimine le problème avec une série de paramètres parfaitement adaptés. La définition de la position exacte de l’écho « gauche » et/ou « droit » se fait par sliders : c’est un jeu d’enfant. On peut certes définir manuellement le délai exact (exprimé en millisecondes) entre chaque écho. Mais afin de synchroniser parfaitement la venue de l’écho avec la métrique du pattern, un outil bien pratique nous permet de convertir chaque ligne de pattern en millisecondes. Puis le paramètre « feedback » gère le nombre plus ou moins important d’échos produits à la suite du premier (à utiliser avec modération). Dans la foulée, je vous montre comment empiler les effets natifs de delay/echo divers et variés et de reverbs diverses et variées, pour former un vrai « rack ». Sur ce point Renoise est imbattable, car les modules de ce rack se chaînent les uns aux autres automatiquement, s’insèrent et changent d’ordre de traitement par simple glisser-déplacer sur le mixer). Ce qui constitue comparativement à d’autres solutions un plus ergonomique et un gain de temps dont on peut ensuite difficilement se passer.

Regarder le tutoriel en HD sur ma page FaceBook.

TUTORIEL RENOISE #2C – UNE REVERB AMELIOREE [2.6.1]

18/05/2011 Commentaires fermés

L’équipe de développement de Renoise a rajouté dans la dernière version de son logiciel une seconde Reverb. Elle est plus précise, plus complète, et sous certains aspects plus intelligible. Le paramètre « Duration » (durée) remplace « Room Size » (taille de la pièce) pour un fonctionnement équivalent. On retrouve aussi le « Dry », le « Wet », et la quantité de largeur stéréophonique sur laquelle la Reverb se répand, avec « Width ». Cependant, l’ancien paramètre « Damp » – trop peu audible – a été remplacé par deux sliders, le premier (« Low cut ») définit la fréquence sur le spectre sonore à partir de laquelle la Reverb va se calculer, le second « color » définit la « couleur » de la Reverb proprement dite, et le tout simule mieux la texture de la surface sur laquelle le son se réverbe (de la moquette au carrelage). Nouveautés : [A] le « Pre-delay », qui simule une source sonore tournant le dos à l’auditeur ; [B] « Pan », qui définit « où » sur la gauche où la droite le son va plutôt se réverbérer ; [C] « Low gain », ou comment augmenter les basses sans bousiller la Reverb elle-même ou créer des artefacts gênants dans les aigus. Conclusion, cette seconde version de l’effet Reverb, dispose de plus de presets, et est finalement d’un rendu global meilleur pour à peine quelques cycles de temps machine exigés en plus. Incontournable.

Regarder le tutoriel en HD sur ma page FaceBook.

Catégories :Renoise Étiquettes : , , , , , , ,

TUTORIEL RENOISE #2B – LA REVERB STANDARD, LE MIXEUR [2.6.1]

18/05/2011 Commentaires fermés

On se situe toujours dans une sous-partie du chapitre « Spatialisation du son ». J’aborde ici la Reverb parce qu’elle induit à l’écoute l’impression que la source sonore est située au sein d’une « dimension ». La source sonore y est altérée selon qu’elle est située au sein d’une pièce virtuelle plus ou moins grande, et selon la façon dont les ondes produites se répercutent sur les murs avant d’arriver aux oreilles de l’auditoire. J’explique donc dans ce tutoriel, en quoi consistent les paramètres qui caractérisent une Reverb standard telle que celle intégrée dans Renoise. Les paramètres sont [1] Dry : soit le volume d’entrée d’un son dans la chambre virtuelle [2] Wet, le volume de sortie de la Reverb une fois produite, [3] Room Size : soit la longueur de la pièce (peut aller d’une chambrette à un grand hall), [4] Width : la largeur de la pièce (si ce paramètre est à zéro le son de la Reverb se diffuse au centre donnant une impression de fond de couloir, si ce paramètre augmente, l’auditeur est au centre d’un environnement élargi) et [5] Damp : qualifie la texture du mur de la chambre virtuelle plus ou moins lisse et dure (à droite, on va vers une surface en moquette étouffant le son ou absorbant certaines fréquences élevées, à gauche on va vers une surface type carrelage, type salle de bains, où les ondes se réfléchissent mieux). Ces paramètres sont bien entendu « automatables« , modifiables par enveloppes, boutons motorisés, ou par notation manuelle (cf. méthodes expliquées au sein du précédent tutoriel 2A). Enfin je présente sommairement le « mixeur » intégré à Renoise, surtout utile pour visualiser de façon verticale le niveau de sortie et l’empilement des effets sur chaque piste (cet empilement est autrement appelé un « rack »). J’en profite au passage pour vous montrer rapidement un exemple de rack de traitement personnalisé et d’optimisation du son de mon propre microphone (pourri) sans m’étendre dans la mesure où ce domaine sera abordé plus tard.

Regarder le tutoriel en HD sur ma page FaceBook.

Catégories :Renoise Étiquettes : , , , ,

RENOISE TUTORIEL #2A – ((STEREO)) & AUTOMATION [2.6.1]

18/05/2011 Commentaires fermés

Ce tutoriel inaugure un chapitre consacré au thème de la « spatialisation » du son au sein d’un mix. Dans cette première partie j’explique l’effet stéréophonique, et je montre comment chaque instrument peut être placé précisément sur la stéréo tout au fil du mix. J’aborde les 3 principales façons d’éditer et de moduler un paramètre d’effet dans Renoise : [1] via un système de graphe en coordonnées 2D XY facile à tracer à la souris (appelé : « enveloppe automation »), [2] via un système de boutons motorisés à mémoire de position (comparable au système utilisé par les pros sur leurs consoles d’enregistrement en studio) réactif au mouvement de la souris, [3] via une colonne d’édition manuelle ou chaque position de stéréo a une valeur numérique qui peut être entrée note par note (fastidieux, hardcore, mais ultra-précis)

Regarder le tutoriel en HD sur ma page FaceBook.