Archive

Posts Tagged ‘Petersen’

RIVERS OF BLOOD – EPISODE 7 – PARTIE 2

28/11/2010 Commentaires fermés

Résumé de la partie précédente.

Sarge sort éprouvé de ses péripéties dans la zone du bassin de rétention. Il se retrouve cependant piégé : un mécanisme de sécurité dans le couloir de sortie du bassin le coupe de toute possibilité d’extraction partant de l’arrière. Il doit donc aller de l’avant et se jette dans la zone suivante.

Le Colonel Hall étant convoqué pour une mission d’urgence, c’est au Lieutenant Petersen de reprendre l’intercom depuis le QG pour guider le marine.

La précipitation du marine est rapidement sanctionnée : il se retrouve pris dans une structure en étoile à multiples niveaux. Si au centre de l’étoile, une indispensable carte d’accès l’attend, aux extrémités, une garnison d’ennemis bien positionnés le prennent systématiquement en tir croisé. Sarge ne peut venir à bout de ses opposant qu’en usant d’une extrême mobilité et en faisant la téméraire conquête des positions adverses, une par une.

Une fois la carte d’accès en poche, Sarge doit gagner un hangar immense abritant quelques pelleteuses et quelques kilogrammes de cartouches sx (cartouches essentielles au fonctionnement des téléporteurs). Le hangar est cependant surprotégé, et Sarge le traverse dans un stress extrême. Parvenu à mi-chemin, une forme de folie régressive s’empare de lui.

Lorsqu’il reprend ses esprits, la zone est nettoyée. Il découvre en outre que le hangar abrite une production sidérante, largement supérieure à la normale et dont la valeur marchande correspond à une véritable fortune. Sarge et Petersen prennent conscience des extraordinaires enjeux économiques résultant de l’activité du site BW-02.

La carte d’accès magnétique bleue se libère et Sarge quitte rapidement le hangar pour se diriger non sans une certaine appréhension vers des zones baignant dans la lave et frappées d’une chaleur infernale.

Maxime

RIVERS OF BLOOD – EPISODE 7 – PARTIE 1

28/11/2010 Commentaires fermés

Résumé de l’épisode précédent.

A peine sorti du piège éprouvant de la zone de concassage, Sarge se dirige vers une aire de détention provisoire occupée par quelques hostiles. Tandis qu’il se faufile dans cette zone glauque traversée de barreaux et de cellules où pourrissent détenus moribonds et chairs putréfiées, il confie au Colonel Hall avoir été en présence d’hostiles technologiquement augmentés par la main de l’homme. Il confie de même avoir été contacté en personne par un dénommé Malcolm Betruger. Hall lui révèle que Betruger a été le directeur du programme initial de recherche et développement sur la téléportation, et qu’il serait mort il y a 5 ans au cours d’un ratage expérimental aux conséquences tragiques.

Prenant par inadvertance un puissant tapis roulant, Sarge se retrouve soudain emporté au delà vers un broyeur humain géant. Il n’évite l’issue fatale qui l’attend que pour découvrir une meute d’hostiles se ruant sur ses pas. Sarge affolé se réfugie premièrement dans une aire résidentielle, mais, comme flairé par ses ennemis, il est vite rattrapé. Se jetant dans un corps à corps enragé où il perd temporairement la raison, Sarge s’en tire in extremis avec quelques morsures superficielles.

Il entre ensuite dans un collecteur d’énergie géothermique à la recherche d’un levier dégageant la sortie de cette immense et périlleuse zone. Au fond du gouffre où il s’enfonce, il se perd rapidement au sein de boyaux sous-terrains sombres, étroits et étouffants. Surmontant la crainte, la désorientation et le désespoir qui le gagnent, Sarge atteint enfin son objectif et active un commutateur.

La sortie est enfin dégagée. Sarge ne se fait pas prier pour la prendre et laisser ce cauchemar derrière lui.

Maxime