Archive

Posts Tagged ‘remix’

Va te faire remixer II

08/06/2013 Commentaires fermés

Dans la lignée du précédent post sur le sujet, je vous présente un autre remix/rework made in « ‘Slow_Li », utilisateur du portail http://www.refra.fr.

Si ma méthode de composition m’empêche de fignoler ou même de reprendre un module, Slow_Li ne suit pas du tout la même logique. Il semble plus à l’aise en partant d’une base déjà construite pour pondre ce qu’il appelle un re-work, une sorte de prototype de remix, à base de tweak de pistes sous renoise, de modif’ de BPM, plus quelques remplacements de samples par des samples perso ou faits maison. Le résultat a souvent du style, dans ce cas, ça déchire sa race en tongs.

Je ne manquerai pas de vous poster plus souvent ses re-works.

@ plus !

Va te faire remixer

12/05/2013 Commentaires fermés

Je crois qu’on a du remixer une fois un de mes vieux modules, et j’avais trouvé ça assez gratifiant à l’époque, et je confirme que – même si je n’ai pas immédiatement compris pourquoi  le module Mindjack.xrns l’a été, l’expérience est encore intéressante à vivre.

D’où le message : allez vous faire remixer !

Ici, c’est Slow_Li, utilisateur du portail francophone http://www.refra.fr, qui s’est livré à cet exercice, très réussi, puisqu’en une demi-heure seulement, il a transformé ce morceau de drum & bass très classique dans sa forme en une espèce de glitch / expérimental qui sonne très bien. Excellente maîtrise des filtres de disto et bon résultat en sortie, pas chiant en plus, rien à redire.

Merci pour votre écoute !

@ bientôt !

Maxime

 

Rock your body

20/02/2013 Commentaires fermés

Donc là dans ce message je cumule le remix fait sur Renoise, et l’animation 3D faite sur iClone la retouche sur HitFilm. C’est basé sur l’ultra-célèbre « Rock Your Body » de Justin Timberlake, au niveau du mix, ça commence et ça finit à peu près pareil, mais musicalement, ça part un peu en live au beau milieu, j’ai doublé la vitesse de la basse et greffé un beat de drum & basse au dessus, qui colle bien, j’ai aussi greffé un beat de hip hop, les genres se mélangent correctement, donc pour moi qui aime les cross overs je suis assez content de cette petite expérimentation.

A mes côtés sur la scène le bassiste virtuel c’est Pierre, un collègue de bureau sympa, qui a bien voulu se laisser photographier pour que j’incorpore son avatar dans le clip. Merci à lui !

Allez, en bonus, une extension de vidéo :

Merci pour votre lecture, et @ bientôt !

Poupée de son (2)

20/02/2013 Commentaires fermés

Donc là, c’est pas pour les n’enfants, renvoyez-les lire babar et regarder les télétubbies. Donc, après les images du précédent billet  (teasing), voici enfin la vidéo .

tease strip

Ça reprend toujours le regard de Adeline L. que j’avais déjà emprunté dans cette animation précédente, qui est très beau et aussi étrange. Et en gros le concept c’est pas très clair (lol), mais c’est une sorte de fantasme visuel où Adeline effectue une danse et comme on est dans une espèce de dimension parallèle la pesanteur ne s’exerce pas de la même façon, la pesanteur peut être modulée par la volonté.

Un peu comme dans vidéo précédente où j’étais aspiré par un vortex rouge, il y a encore un phénomène équivalent, de vortex qui aspire Adeline et contre lequel elle lutte en essayant de s’accrocher et de lutter, mais … sans succès, le vortex l’aspire et zou ça finit comme ça.

Je ne cherche pas vraiment à produire quelque chose de cohérent ou même d’intelligible, c’est juste une série d’images et de plans, qui dans ma tête semblent sympas, et pour lesquels je veux voir comment ça rend une fois en animation.

Merci @ bientôt !

Catégories :VFX Étiquettes : , , , , , , , , ,

Poupée de son (1)

13/02/2013 1 commentaire

Je constate que, vers la fin de la trentaine : je joue encore à la poupée (lol).

Gloups ?

Gros fantasme, grosse régression.

Faut pas m’en vouloir.

Y’en a bien qui sont parfaitement sains d’esprit et qui à l’approche de la retraite : jouent encore aux petit soldats de plomb et ne s’en portent que mieux.

Aperçu du projet :‘de l’autre côté de la cité des anges’