Archive

Posts Tagged ‘rigolo’

Frogoïd – un chanteur virtuel français pour Renoise

08/01/2013 Commentaires fermés

Le concept de Frogoïd est quasi 99% similaire à celui développé pour Renoid, le chanteur virtuel de Renoise, à ceci prêt que si Renoid est limité aux chansons japonaises, Frogoïd pourra articuler la majorité des textes en français. Renoid et Frogoïd s’appuie sur l’utilisation d’un plugin gratuit appelé KeroVee, dont les principaux atouts sont de pouvoir effectuer une détection/correction du pitch vocal à la volée, comme Autotune (mais pas au même prix), et même de piloter le pitch d’un son à partir d’une entrée MIDI, toujours en temps réel.

Les phonèmes ont été précisément recrées pour permettre un maximum d’articulations verbales en langue française. La banque de phonèmes utilisée est bien plus large que celle du programme initial (254 en tout) et de ce fait, Frogoïd doit dispatcher ses échantillons de façon très différente, en utilisant les fonctions avancées de la tabulation Sample Keyzones sur Renoise. Les samples sont issus d’un programme de TTS (IVONA) – Mathieu pour être précis – mais tous retravaillés, bouclés (forward) et tous précisément accordés sur 440Hz pour faciliter la manipulation du pitch et des formants sous le plug-in KeroVee.

Ensuite, le script LUA Words Pad for Renoid a été partiellement ré-écrit afin de gérer une bibliothèque de samples élargie et fortement stratifiée.

Pour en savoir plus, utiliser Frogoïd, et télécharger les packages utiles, rdv surle portail renoise france dans la section dédiée :

http://www.refra.fr/portail/node/100 !

Pourquoi pas

14/06/2012 Commentaires fermés

Je ne vous avais pas dit que lorsque j’étais petit j’étais persuadé qu’un jour je serais une star internationale ? Le problème, c’est qu’arrivé à la moitié de ma vie, je ne crois pas être connu même par les voisins du fond de ma rue, c’est dire si ça semble compromis. On va dire que l’avantage de cette situation, c’est qu’on est soumis à aucune forme de pression publique pour créer un truc à la mode. Dans le genre : artiste indépendant du système, on peut aller loin, comme par exemple dans cette piste, appelée Biohazard, composée à 95% à base de bruits de pets réels :

Quand je dis réels, je dis qu’ils ont été échantillonnés en stéréo dans les toilettes par des américains consciencieux. Bien que l’idée m’ait traversé l’esprit plus d’une fois de les échantillonner moi-même dans ma propre cuvette, j’ai vite rencontré quelques problèmes du fait que je ne détenais pas de field recorder (un enregistreur compact), mais juste une caméra vidéo HD assez large et difficile à manier, celle justement utilisée dans la section VFX, et je ne voulais pas lui faire courir le risque de tomber dans le rond ou de subir quelques éclaboussures.

Donc du kick de batterie au clac des percussions, tout provient de pets divers et variés, bien entendu la ligne mélodique n’est pas faite à base de cuivres, mais de pets passés au sampleur. La seule chose que je n’ai pu convenablement faire à base de pets étant la douce forme d’onde sinusoïdale, qui m’aura juste servi pour faire une subtile infra-basse. J’ai aussi utilisé quelques interjections classiques issues du monde techno, pour donner une illusion de backgrounbd rap/hip hop, en abusant un peu des multitap delays, mais ça rend bien.

Voilà donc même si je ne serai jamais célèbre, je n’aimerais pas trop le devenir par hasard, grâce à ce gag, donc ce post va probablement être lu par 10 personnes, si ces dernières pouvaient ne pas trop ébruiter, partager, ça serait l’idéal. Si par contre vous avez besoin d’utiliser les samples de pets en stéréo soigneusement sélectionnés, je vous refile le lien vers le fichier source de la musique, comme d’habitude, c’est par ici.

Bien à vous

Maxime