Archive

Posts Tagged ‘Stereo’

Des ombres aux yeux rouge-vif

13/07/2012 Commentaires fermés

Et si au lieu d’utiliser des échantillons d’instruments conventionnels je me servais des bruits de ma maison ? (tondeuse qui démarre, boule de yin-yang, impact de verres, de casseroles, cuillers, douche, interférences de téléphone sans fil, bip de ventilo, pièce de monnaie qui tourne, souffle dans bouteille, tue mouches, pshit de dégivrage, porte de garage automatique…). Ce genre d’exercice promet souvent la venue au monde de pistes très « ambient » et souvent « dark ambient » si les sons enregistrés ne sont pas « naturels » ou « biologiques » ; il est plus facile de créer des fonds lugubres à partir de grincements de portes échoïques, ou de grillages au ralentit. Mais j’avais en tête quelque chose d’un poil plus mélodique qu’un fond ambiant lugubre simple.

J’ai donc passé quelques heures tôt le matin chez moi, pour y enregistrer des sons divers et variés avec le microphone Stéréo de mon JVC camcorder HD. La vidéo dure bien plus de 20 minutes, et une fois convertie en fichier WAV sans vidéo, le tout fait bien 95 mb de sons exploitables. Mais, ce n’est pas le tout d’enregistrer des sons en ((stéréo)), il faut ensuite bien entendu les isoler, un par un, puis les nommer, les classer, les trier, puis aussi, les filtrer, puisqu’au cas où vous ne vous en seriez pas aperçus, les sons sont dès l’origine gâchés par toutes sortes de bruits de fonds blancs, très légers certes mais qui une fois amplifiés et placés au sein d’un arrangement, se feront inéluctablement entendre. Donc bien entendu on utilise des filtres passe haut ou passe bas, en fonction, un device nommé *gater : le genre d’engin coupe les sons dont le volume n’excède pas x dB. La phase d’enregistrement et d’isolation des sons utiles m’a quand même bien pris 12 heures de travail bref : une petite journée.

Cette phase préparatoire est un brin longuette, je vous ai habitué à plus rapide, mais le résultat, c’est qu’une fois les échantillons correctement préparés, j’ai pu faire l’arrangement en un temps record (4 heures). Il s’agit d’une sorte de slow électronique à base de bruits domestiques, d’humeur un peu étrange mais rien de bien terrifiant. La vidéo de l’arrangement définitif qui suit est divisée en deux parties, la première vous présente les sons enregistrés qui ont été sélectionnés, puis donc, leur utilisation directe au sein d’un arrangement complet.

– youtube est trop lent ? essayez dailymotion !

Je ne vous cache pas que si le thème est sympathique et si la piste vous présente quelques effets nouveaux, j’ai eu de la peine à produire un mix « cohésif » ainsi qu’une présence sonore suffisante sur les basses. Normalement, je devrais rajouter une sub-bass pour donner du corps et centrer les graves afin d’éviter toute dispersion stéréophonique du mix. Je ne l’ai cependant pas fait, d’une part sur le coup de l’urgence, car je n’avais que 4 heures devant moi, et d’autre part parce qu’aucun sample maison enregistré n’était assez exploitable en tant que sub-bass. Pour en faire, il faut simplement disposer d’une onde sinusoïdale « parfaite », et rien dans le matériel dont je disposait ne collait, d’une façon ou d’une autre. J’ai donc du à regret m’en passer.

Si votre bande passante vous interdit toute lecture vidéo, vous pouvez écouter le résultat en mP3 128kbits ici :

Et comme toujours, vous pouvez télécharger pour étude le fichier source de la musique au format .xrns ici ou . Merci pour votre lecture, et @ bientôt !

MAXIME LORRAI - Jump scare

Maxime

Page d’artiste FaceBook

03/12/2011 Commentaires fermés

Voilà, après avoir monté sa petite page myspace, le petit lapin électronique a aussi sa page facebook rien qu’à lui et uniquement dédiée aux news relatives à l’avancée de son projet musical (sobrement nommé : .deadlines.)

Edité par lapiNIC : cette page n’est pas assez vivante pour que je la considère comme utile. Du coup, dans une logique simple qui consiste à zapper tout ce dont je ne me sers pas, je l’ai supprimée.

TUTORIEL RENOISE #11B – TOUS EN CHOEUR [2.6.1]

18/05/2011 Commentaires fermés

Dans la continuité de l’effet Flanger on aborde maintenant l’effet Chorus ; ce dernier reprend exactement la même philosophie que le Flanger, tant dans sa présentation que dans son architecture interne, mais il en décuple le potentiel, tant sur le plan de la vibrations, du delay, que du feedback. Il en résulte un produit sonore beaucoup plus riche, qui une fois mixé avec le signal d’entrée, génère l’effet caractéristique qu’on attend d’un Chorus, à savoir le sentiment d’une immersion au sein d’un groupe de voix ou d’instrument similaires.

Regarder en HD sur ma page FaceBook.

TUTORIEL RENOISE #9 – LE DALEKATOR (EMULATION VOCALE) [2.6.1]

18/05/2011 Commentaires fermés

Dans ce tutoriel, je montre comment utiliser l’effet RingMod intégré dans Renoise pour transformer votre voix humaine en voix robotique. Le secret du RingMod est qu’il utilise un oscillateur interne pour moduler le signal d’entrée. Concrètement, il combine votre voix, avec une autre onde (qui peut avoir la forme d’une sinusoïde ou d’une dent de scie, etc…), dont la fréquence est invariable. Cette combinaison fait que certaines particularités tonales du signal d’entrée adoptent les paramètres de l’oscillateur (dont la fréquence). La voix humaine par nature expressive, perd ainsi toute nuance tonale et devient plus monocorde. J’explique aussi comment utiliser le RingMod, pour produire un effet de stéréo pingpong et de tremolo sur les basses fréquences de l’oscillateur intégré. On peut bien sûr utiliser le RingMod sur des instruments standard, aux prix d’une dissolution de toutes leurs nuances harmoniques ou mélodiques. Un outil incontournable pour « robotiser » tout ce que vous entendez.

Regarder en HD sur ma page FaceBook.

TUTORIEL RENOISE #7B – LES EFFETS UFOLOGIQUES DU PHASER [2.6.1]

18/05/2011 Commentaires fermés

Le LFO du phaser de Renoise ne contrôle pas seulement un trou puis un pic résonnant sur les bandes du spectrum : vous pouvez créer une véritable suite de trous et de pics (jusqu’à 24 maximum en série), équitablement dispatchés et se suivant en rondes régulières. La série se définit avec l’aide du paramètre « stages« . L’utilisation habile des « stages », et du « LFO rate », va vous permettre de sortir du rendu de phaser classique très « maritime » ou très « venteux » sur des nappes synthétiques ou des pads (ondes rappelant le flux et le reflux de la mer ou un vent obsédant), pour rentrer dans un rendu très Ufologique. Pour conclure ce tutoriel, je vous présente un bref aperçu des presets de Renoise, très originaux, et exploitant bien le potentiel de cet effet…

Regarder en HD sur ma page FaceBook.

TUTORIEL RENOISE #7A – DES ONDES RELAXANTES DU PHASER [2.6.1]

18/05/2011 Commentaires fermés

L’effet phaser de Renoise se caractérise par la production d’une suite de trous et de pics résonnants, se mouvant sur le spectrum. Le mouvement de ces séries de trous et de pics est défini par son seuil de départ (floor) et d’arrivée (ceiling) sur les bandes, par l’importance de la résonance (feedback), et par sa vitesse (rate). Le mouvement n’est pas géré par une quelconque enveloppe automation mais par un dispositif « interne » appelé LFO (Low Frequency Oscillator). Notons que le phaser de Renoise est stéréophonique : lorsqu’un trou se produit sur le speaker gauche, un pic apparait sur le speaker droite. Afin de mieux observer ce phénomène sur le spectrum j’ai annulé cette répartition stéréo, et défini pour mes tests un son de bruit blanc (souffle du vent) pour une analyse encore plus révélatrice.

Regarder le tutoriel en HD sur ma page FaceBook.

TUTORIEL RENOISE #2D – ECHO EN PING-PONG ((STEREO)) & RACKS [2.6.1]

18/05/2011 Commentaires fermés

Dans cette quatrième et dernière partie consacrée à la « spatialisation sonore » sur Renoise, j’aborde l’effet d’écho, en ping-pong stéréophonique ou non. Bien que moins complexe à programmer en tant qu’effet, son maniement a toujours été épineux au sein des logiciels de musique assistée par ordinateur de bureau. En effet : il faut pouvoir synchroniser la venue de l’écho parfaitement avec le tempo propre à la composition. Renoise élimine le problème avec une série de paramètres parfaitement adaptés. La définition de la position exacte de l’écho « gauche » et/ou « droit » se fait par sliders : c’est un jeu d’enfant. On peut certes définir manuellement le délai exact (exprimé en millisecondes) entre chaque écho. Mais afin de synchroniser parfaitement la venue de l’écho avec la métrique du pattern, un outil bien pratique nous permet de convertir chaque ligne de pattern en millisecondes. Puis le paramètre « feedback » gère le nombre plus ou moins important d’échos produits à la suite du premier (à utiliser avec modération). Dans la foulée, je vous montre comment empiler les effets natifs de delay/echo divers et variés et de reverbs diverses et variées, pour former un vrai « rack ». Sur ce point Renoise est imbattable, car les modules de ce rack se chaînent les uns aux autres automatiquement, s’insèrent et changent d’ordre de traitement par simple glisser-déplacer sur le mixer). Ce qui constitue comparativement à d’autres solutions un plus ergonomique et un gain de temps dont on peut ensuite difficilement se passer.

Regarder le tutoriel en HD sur ma page FaceBook.