Archive

Posts Tagged ‘techniques’

Imprimer en 3D des objets sexy – quelques trucs

05/04/2013 Commentaires fermés

J’espère que vous ne m’en voudrez pas pour ce titre accrocheur, un teasing magistral digne des plus grands, pour vous attirer sur le sujet : l’obligation de tripoter à la main des objets sexy.

Avec cette vidéo, je reviens sur mon principal problème avec cette imprimante 3D, les bulles (bubbles) qui surgissent à l’improviste, durant la conception de l’objet, qui se solidifient sur les dernières strates, et qui font courir à l’ensemble un risque de frottement et de stabilité parfois fatal.

Alors je cherche des combines pour maintenir correctement en place les constructions 3d lorsqu’une bulle se forme et lorsque la tête d’impression la rencontre brutalement au point d’arracher l’objet à la base du plateau.

Bah j’ai pas trouvé grand chose pour sauver une impression de 3D en catastrophe, hormis me saisir du modèle avec la main. ATTENTION, je réalise à quel point c’est très risqué. Une méthode qui ne doit fonctionner que si et seulement si il existe une distance suffisante entre le plateau et la tête d’impression, pour que vous puissiez y glisser votre main et effectuer une prise relativement confortable.

Bah oui, je dis « confortable », parce que, le problème c’est que : une fois que vous êtes partis pour maintenir un objet à la main et qu’il vous reste 2 heures encore jusqu’à la fin de la construction, mieux vaut être confortablement installé.

Grotesque. Cette technologie me semble loin d’être aboutie ou du moins je dois avoir quelques amélioration à produire moi-même pour la rendre plus viable dans l’usage. Je suis en fait simplement déçu que ce joli « produit », dans son joli châssis, véhicule une si nette ill. heu… impression de fiabilité et se révèle aussi branlant dans les faits. Et aucune piste ne m’est donnée. Aucune indication. Pas de message d’erreur lors de l’impression. Cette tête d’impression n’a aucune intelligence, aucun détecteur, que ça marche ou pas, elle continue bêtement son œuvre. Aucun auto_diagnostique sur ces bulles, aucune mention n’en est faite dans le manuel, et niveau groupes d’échanges, aucune mention n’en est faite non plus. Ça semble être un problème trop rare.

Et à mon avis, la rareté du problème vient du fait qu’il y a quelque chose de raté, de mal conçu, de mal usiné, mais la vice étant subtil, il ne se manifeste pas encore assez franchement pour être répertorié dans les procédures de troubleshooting couramment rencontrés par les autres utilisateurs.

La seule stratégie dans ce cas est donc d’utiliser encore plus intensivement l’imprimante jusqu’à ce que quelque chose de plus flagrant se produise.

Mais bon, patient et acharné, je progresse dans la compréhension des limites. Et imaginez, je n’ai même pas encore essayé d’imprimer mes propres objets modélisés par mon propre cerveau.

Je n’en suis pour l’instant qu’à l’impression de modèles pondus par d’autres, c’est dire si, en fait, j’ai encore des choses à découvrir.

Merci et à bientôt !

Catégories :DIY, My Life Étiquettes : , , , , ,

Starry Eyed ::: iAurélie

11/07/2012 Commentaires fermés

.

Avec mes petits problèmes de santé, j’avais complètement oublié de vous montrer mon travail avec l’avatar iAurélie.

Comme prévu, cette vidéo explore deux visuels radicalement différents, et aussi deux techniques différentes pour la mise en place des mouvements physiques. Dans le premier le visuel est orienté « robote de combat héroic fantasy », le fond est sombre, le mouvement est électrique et la gestuelle est directement inspirée d’une gestuelle de combat au katana. Je n’ai toutefois pas souhaité lui rajouter une arme tranchante proprement dite, j’ai plutôt fait le choix de remplacer le katana, par des rayons lasers ou des boules de lumières bleues ou rouges. Dans le second visuel, c’est plus féminin, l’avatar est une nymphe sortie de l’eau d’un oasis dans le désert qui marche dans une vallée dont on peut dire qu’elle est située dans l’Égypte antique, et qui profite d’une bonne brise. Vu que cette prise est assez simple, et qu’elle n’implique qu’une pose en bras écartés, style Titanic, avec des mouvements plus sensibles, et une expression faciale laissant suggérer le vent sur le visage, je l’ai faite directement en MocCap avec ma Ms Kinect, étant certain de ne pas avoir à trop lui en demander.

Autant le dire, ya des bonnes techniques à reprendre ultérieurement, niveau vidéo-clip. Déjà, j’ai bossé avec la musique directement scotchée en fond d’atmosphère sur la « timeline », de la sorte, chaque déplacement d’objet, chaque mouvement, ou chaque replacement de caméra, est synchrone, c’est donc meilleur que par le passé. Puis, on commence à être habitué, avec les personnages d’iClone et de la virevoltante caméra. Donc pour rajouter un peu d’intérêt à l’exercice, j’ai jugé bon de reprendre le clip en post-production sur un logiciel à peu près comparable à After Effects mais moins cher et plus facile à prendre en mains : HitFilm. Avec ce logiciel, on crée assez rapidement des effets spéciaux hollywoodiens, là j’ai plutôt essayé quelque chose du type éclairs, rayons lumineux, et boules de plasma, ça fait très « sorcellerie », mais justement, attribuer ces pouvoirs à une créature androïde est une fusion intéressante. Ensuite, j’ai un peu mieux compris comment utiliser les automations sur HitFilm, car chaque effet spécial se contrôle avec des paramètres et chaque paramètre peut être modifié et enregistré en temps réel le long de la « timeline ». Pour ce clip, j’ai carrément effectué un contrôle des paramètres « image par image », j’ai pas pris le risque d’utiliser un tracker, vu que la caméra bouge trop.

Credits :

Directed by kurtz/lapiNIC
3D engine : iClone 5 & Flowing Hair Elements Vol.2 - Sci-Fi & Fantasy Accessories
Post VFX : HitFilm Ultimate
Girl : Aurelie S.

Cute Ellie Goulding original's track
http://www.youtube.com/watch?v=fBf2v4mLM8k&feature=related

Awesome "Starry Eyed" Niketine's Remix
http://www.youtube.com/watch?v=ygSeUOlkEA0 

Alors niveau réalisme, je n’ai pas assez d’informations pour savoir si effectivement la silhouette de l’avatar est la même que celle du modèle réel. Je me suis, somme toute, basé sur une ou deux photos, c’est plutôt mince comme référence… Mais, mis ça de côté, je suis assez satisfait du résultat, déjà, la chanson originale est « sympa », mais le Remix en dubstep de cette chanson est tout simplement énorme, ensuite, j’ai bien exploité les « contrastes » thématiques. Je reprendrai probablement donc HitFilm pour explorer plus en détail les effets possibles et le générateur de particules, dans mes propres futurs vidéoclips.

Merci pour votre lecture, et à bientôt !

Maxime

P.S. : le making of est dispo ici.

iAurélie ::: Bonus, les secrets du tournage

01/07/2012 1 commentaire

Donc dans cet article, je montre comment techniquement, on réalise un « avatar » d’amis, de collègue de bureau, plus dans le détail du logiciel que j’utilise principalement. Il s’agit d’iClone Pro 5.

Si vous voulez vous aussi vous faire votre avatar ou faire l’avatar de vos amis ou des membres de votre famille, ou pour tout autre projet, vous pouvez télécharger une démo 100% fonctionnelle (mais limitée dans le temps) sur le site de l’éditeur Reallusion, ici : http://www.reallusion.com/iclone/iclone_trial.aspx . C’est assez facile à prendre en main, quelques rudiments d’anglais sont nécessaires pour comprendre les fonctions des menus et noms des tabulations, mais rien de bien sorcier.

.

+ + +

Avec un peu de travail, je peux vous présenter des premiers clichés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

+ + +

Dans la vidéo qui suit, je fais un bout d’essai avec deux clones d’Aurélie, aux philosophies radicalement différentes : le premier avatar est une nymphe habillée très légèrement avec des bijoux luisants, dans un environnement antique et aquatique, le second est de type moderne roboïde, avec un design très « plastique » très « glossy », dans un environnement spatial (avec des espèces d’étoiles qui traversent le plan).

Les prises de vues sont en tout cas prometteuses. Il ne manquera plus que certains effets spéciaux, en post production, comme des lancers de boules de plasma ou d’éclairs, à voir… Malgré tout, certains effets sous iClone ne sont pas faciles à mettre en œuvre, ou du moins j’ai un peu de mal à comprendre comment programmer le système de particules…. donc pour les plans VFX avec la robote, je vais probablement devoir les faire sous After Effects ou alors HitFilm Ultimate….

Affaire à suivre, vous serez les premiers à pouvoir visionner le clip fini.

Merci pour votre lecture, à bientôt.

Maxime