Archive

Posts Tagged ‘Tracking’

Chrono No No NO

21/02/2016 1 commentaire

J’ai toujours tenté des challenges que je n’étais pas certain de remporter.

On pourrait me reprocher ceci, de donner une certaine place à la probabilité de l’échec. Mais comment donc considérer qu’il s’agit d’un challenge quand l’échec est soit improbable, soit impossible ?

Disons donc que j’ai attendu la dernière après-midi avant la deadline pour participer à la compétition musicale underground qui me stimule le plus habituellement, j’ai nommé la Mutant Breaks de 2015 organisée par Renoise.com. Tout ça pour foirer avant la ligne d’arrivée. Le morceau n’était, disons, pas vraiment raté, mais pas non plus vraiment réussi selon son propre concept… disons qu’une partie du refrain sonnait parfaitement comme je le voulais, au poil près. Et tout le reste était juste dans ma citrouille à attendre un temps d’écriture qui n’a jamais été à ma disposition.

Il ne m’a pas manqué grand chose, probablement deux ou trois heures, pour créer une partie (toujours importante dans mes contributions), à savoir l’intro et l’outro, lesquelles ne peuvent souvent être produites qu’une fois le développement et les transitions mélodiques peaufinées, non seulement afin d’être placées sur la bonne tonalité, mais aussi, afin de donner une cohésion et une dimension réflexive nécessaires, à un exercice qui pourrait manquer de profondeur esthétique sans cela.

La profondeur réflexive était donc bien absente, à mon grand regret, une fois la dernière minute parvenue avant l’obligation de publier. Je voulais créer une impression de marche techno un peu dark en ajoutant des bruits de corbeaux et des percussions un peu similaires à celles de parades militaires. Ce qui a été fait en partie au cours de la piste, mais comment amener un truc pareil et comment en sortir ? J’avais dans l’idée de commencer et finir par un motif au pas « lourd », faiblement instrumentalisé au début pour l’intro, et fortement pour l’outro, comme je le fais parfois, et je me suis dit à tort qu’il allait être facile de le faire ; ça m’aura pris finalement un temps énorme…

Et je me suis alors soustrait à l’obligation de publier un truc incomplet selon mon goût. Trop ambitieux de ma part pour le temps imparti ? Pour la majeure partie du titre, le concept de « .deadlines. » n’aura finalement pas été trahi et après tout c’est peut-être ce qu’il faut se dire. Il n’en reste pas moins que je dois vraiment cesser de croire pouvoir faire quelque chose de « parfait » au point de gâcher de précieuses minutes de travail ; il me faut cesser de peaufiner en priorité des détails de mixage et des effets secondaires que l’oreille humaine moyenne ne distinguera de toutes façons pas vraiment une fois le fichier compressé en MP3, et traiter en priorité la mise en place des parties plus structurelles à la place et ce même si elles ne sonnent pas bien sur le coup. C’est la seule façon de réussir idéalement l’exercice.

Donc voici le morceau enfin fini avec son intro-outro, durée de trackage : 6 heures de base, plus 3 heures additionnelles pour la mise en place rétroactive de l’intro-outro, plus 20mn de conversion des plugins VSTis en instruments natifs renoise, et quelques détails de mixage à la volée.

Considérons tout de même qu’un compositeur qui voudrait effectuer le même rendu sur une station de travail audio digitale différente, y mettrait de toutes façons le double de temps si ce n’est plus.

Cliquer ici pour télécharger le fichier .xrns.

Si DropBox déconne, (ce qui arrive souvent ces temps-ci) vous pouvez accéder à la source du fichier de travail .xrns directement sur la section « download » du site Renoise.com (il faut que vous soyez inscrits sur le forum pour télécharger le titre).

Merci pour votre écoute, et à bientôt !

MAX

iMurael ::: I Disappear [ Live @ lapiNIC’s Garage ]

29/06/2012 Commentaires fermés

En réalité augmentée, voici iMurael, la première version de l’avatar de Murielle Chichery qui effectue une performance scénique dans mon garage sur le monumental titre « I Disappear » du monumental groupe Metallica.

Note importante, il n’y a probablement plus grand chose de commun entre Murielle et iMurael hormis peut-être des éléments du regard et de peau du visage, tout le reste ayant au fur et à mesure été largement remanié pour les besoins du « clip » : vêture, proportions, arrondi du visage, toute l’ossature faciale, la gestuelle…

Points positifs, de nouveaux effets (dont les arcs électriques), rendent pas mal, un lipsync qui ouvre « vraiment » la bouche (le lipsync standard donne un avatar qui marmonne tout juste), des jolis ustensiles comme un ampli Marshall et une Guitare Heavy acérée ou un pédallier d’effets Boss. Points négatifs, justement ma technique de lipsync est trop efficace maintenant la bouche est grande ouverte ça fait bizarre ! J’ai effectué un tracking correct pour l’avatar mais j’ai foiré à peu près celui de l’ampli Marshall et de la pédale Boss. Enfin grosse lacune : où est James !!! ? On l’entend chanter mais il n’est nulle part… Va falloir que je règle ça !

Merci et @ Bientôt !

Maxime

Post Scriptum
Check the cool original videclip (slower but heavier !) of "I Disappear" 
here : http://youtu.be/PuP1bil-wIg
Catégories :VFX Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Taper l’incruste (2)

14/06/2012 Commentaires fermés

Ici, j’ai enfin réussi un scan de ma tête exploitable et réaliste, un lip-sync minimum, un bon modèle de moi en 3D sous iClone, une bonne motion capture avec ma Ms Kinect (quoi que les épaules manquent parfois de réalisme), un bon tracking 3D, et enfin, un keying correct, sans bavures avec une projection d’ombre enfin réaliste (j’ai quand même du cadre plus haut parce que je sais toujours pas faire plusieurs ombres pour un même objet).

Ouf, j’ai cru que j’y arriverai jamais !

Notez : si la vidéo est trop lente, vous pouvez corriger la qualité sur youtube, ou alors utiliser un lecteur Facebook alternatif (basse définition, pas recommandé).

Merci, et @ bientôt !

Maxime

Catégories :VFX Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Je tape l’incruste

18/04/2012 Commentaires fermés

J’ai quand même une ambition, celle de casser la frontière virtuel/réel dans l’expérience visuelle.

Mais il me faut pour ça, maitriser les outils de compositing vidéo et 3D au point de fusionner prises de vues réelles et virtuelles, à savoir, insérer des personnages réels dans des environnements virtuels, ou insérer des personnages virtuels dans des environnements réels, ou encore, créer des personnages virtuels réalistes ou enfin des personnages réels qui ont quelque chose de virtuel. Une étape clé dans la chose est la technique connue de l’écran bleu, utilisée à l’origine dans des films hollywoodiens super connus, comme Star Wars, par exemple. Mais au lieu de me filmer sur un fond bleu ou vert, pourquoi ne pas rendre un personnage virtuel directement sur fond bleu ? Alors on y va.

Voici iJulie, c’est un personnage virtuel issu de la librairie d’avatars par défaut du logiciel. Pour la tête, j’ai pris une source d’inspiration au hasard, la photo d’une collègue de bureau photogénique, issue de ma liste d’amis facebook, mais j’ai quand même largement modifié cette tête de départ, (cheveux, arrondi du visage, position de la bouche, chair sur les os, et expressivité faciale) au point qu’on ne reconnaisse plus vraiment le modèle d’origine.

Mon idée est de la faire asseoir sur le fauteuil de mon piano. Mais pour cela, il faut effectivement filmer le fauteuil de mon piano, ce que j’ai effectivement fait avec mon Camescope JVC, mais sans le poser hélas sur un pied ou stabiliser l’image.

Bien des logiciels de montage permettent le chroma key, à savoir superposer une image avec un fond bleu sur une image de fond statique. Mais pour superposer une image avec un fond bleu sur un background mobile, c’est plus compliqué, il faut passer par la case appelée « tracking« . Le tracking, c’est une analyse des déplacements de l’image, par rapport à un point de référence, et ce, image par image. Par exemple, on lance un tracking pour savoir pour chaque image de combien de pixels l’image se déclare sur l’axe des x et l’axe des y. Cette analyse est un peu longue mais elle permet par la suite de faire que l’image avec un fond bleu bouge elle-aussi exactement comme l’image de fond, et donc que l’incrustation soit plus réaliste. J’ai donc utilisé le logiciel Hitfilm pour faire du tracking du fond avec mon piano, puis placé par dessus mon avatar. Exemple :

Premier petit problème : l’ombre sous les pieds. Comment faire ? Je saurais en faire une sur le mur derrière, mais comment en produire une seconde ? Pour l’instant, je ne vois pas. La solution serait de couper le plan à la hauteur des genoux, mais franchement je n’aime pas trop. Petit problème numéro deux, il doit y avoir de subtils mouvements de la caméra d’avant en arrière, de subtiles rotations de l’angle, et le tracking n’est in fine pas parfait, le modèle finit par se décaler sans savoir retrouver sa position initiale sur sa chaise… en effet « tracker’ un fond sur l’axe X et Y est parfait si je n’avance ni ne recule ni ne pivote, mais lorsque ça se produit quand même, il faut aussi tracker sur l’axe Z et aussi déterminer si une « rotation » du point observé se produit, pour demander au calque de suivre aussi cette profondeur et cette rotation, si subtile soit-elle. Je me promets donc, pour améliorer la suite, de toujours tracker en 3D et pas en 2D, vu le temps que ça prend ça sera déjà ça de gagné.

Merci pour votre lecture, et à bientôt !

Maxime

Catégories :VFX Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,