Archive

Posts Tagged ‘Zone’

RIVERS OF BLOOD – EPISODE 6 – « ATRO-CITY » – PARTIE 1

28/11/2010 Commentaires fermés

Résumé de l’épisode précédent.

Enfin parvenu sur un toit déserté par les hostiles dans une zone de moindre activité, Sarge au repos prend la résolution d’attendre patiemment les renforts.

Le Capitaine Willits informe Sarge de la progression spatiale du « Dominion« , escorteur dernier cri produit par l’UAC (United Aerospace Corporation).

Soudain, leur liaison subspatiale est brouillée puis piratée. Un inconnu s’adresse alors directement à Sarge. Persuadé de s’adresser à un hackeur, le marine tente de le dissuader de prolonger son exploit. Mais la situation se révèle nettement plus critique lorsque le hackeur révèle sa véritable fonction : « concepteur » du complexe BW-02. Se livrant à une puissante entreprise de déstabilisation psychologique et de provocation, le pirate finit par révéler sa présence sur les lieux, et par conduire Sarge à sortir de sa cache pour le retrouver. Révélant enfin son nom et sa réelle vocation (Malcolm Betruger, Scientifique), il met fin à la communication, défiant Sarge ouvertement.

Nettoyant à main nues la moitié de la zone, Sarge songe à profiter du retard du Dominion, pour éradiquer toute forme de vie dans le complexe, dont celle de Betruger. Sarge est ensuite recontacté par le QG. Willits lui annonce que le Général Carmack et l’Amiral Romero, de retour de leur tête à tête, supervisent à nouveau son extraction. Pendant que Sarge reçoit quelques encouragements de l’Amiral, il doit lutter contre un cyber-hostile « hybride », ultra-résistant, et doté d’un bras artificiel lançant des missiles selon une cadence infernale. Il ne peut y avoir de doute sur le fait que la population du site BW-02 sert comme base pour des programmes de recherche à vocation militaire allant bien au delà des limites morales ou éthiques conventionnelles.

Alors que Sarge perd à nouveau le contact avec le QG, l’Amiral, le Général et le Capitaine quittent la scène, convoqués à un mystérieux rendez-vous avec les dirigeants de l’UAC.

Maxime

RIVERS OF BLOOD – EPISODE 5 – « NUKEM EDITION »

28/11/2010 Commentaires fermés

Résumé de l’épisode précédent – après avoir découvert l’horreur des téléporteurs-broyeurs, Sarge continue sa progression au sein du macabre complexe BW-02.

Il se retrouve vite les pieds plongés dans une substance toxique verte nécessaire au fonctionnement des téléporteurs, et appelée « acide sx« . Cerné par un régiment entier parfaitement positionné autour de lui, il doit courir vite et tirer juste.

Le Général Carmack étant en rendez-vous avec l’Amiral, c’est le Capitaine Willits qui, depuis le centre de commandement sur Mars, reprend l’intercom subspatial. Sarge, guidé par Willits, parvient à se rapprocher des quartiers résidentiels plus calmes.

Sur sa route, il tombe sur une araignée cybernétique surarmée géante, un monstrueux cerveau alien blindé doté de pattes sur pistons, et d’une mitrailleuse lourde. Il ne peut s’en défaire qu’au lance-missile. La présence de cette créature visiblement modifiée par la main de la recherche militaire, induit un profond malaise en Sarge.

En outre, Sarge perd mystérieusement le contrôle de lui-même pour inutilement se jeter tête première dans une zone infestée d’ennemis en surnombre. Sarge survit in extremis. Se reprenant, il reste incapable d’expliquer cet incident.

Il trouve enfin l’accès à un toit situé dans les quartiers résidentiels, où il compte se reposer et panser ses blessures en attendant que l’escouade aero-portée puisse l’extraire.

Maxime

RIVERS OF BLOOD – EPISODE 4

28/11/2010 Commentaires fermés

Résumé de l’Episode précédent.

La liaison radio subspatiale de Sarge est enfin rétablie avec le QG lequel parvient à localiser précisément le marine dans le complexe BW-02.

Le Général Carmack, informé de l’incident, supervise exceptionnellement l’extraction de Sarge. Les hommes pensent premièrement à dépêcher une escouade par téléportation longue portée. Mais chaque pas en avant dans BW-02 dévoile peu à peu l’horreur du site. Les arrivants qui y sont téléportés tombent plus ou moins aléatoirement dans des broyeurs automatisés. Les bains de sang frais qui en coulent alimentent d’obscures installations expérimentales. Carmack se résout alors à extraire Sarge par voie aero-portée classique.

Sarge devra serrer les dents plusieurs heures avant l’arrivée de ses compagnons partis à bord d’un escorteur.

Guidé à distance par le QG dans un dédale mortel, Sarge se faufile dans les entrailles du complexe avec l’espoir d’atteindre une zone de moindre hostilité où il pourra se cacher et tenir.

Maxime